Pour accéder aux photos détaillées - cliquez sur l'image de l'annonce. L'accès aux photos de certains articles réglementés nécessite un code d'accès - à le demander via "Contact".

Pour commander, merci d'indiquer impérativement le numéro de l'article figurant dans chaque dénominatif.

Si vous désirez faire partie des bénéficiaires de newsletters contenant les nouvelles mises en vente – merci de m’envoyer votre demande.

 

 

Insignes II

BIJOU ARIEN du IIIème REICH.  /8129

 

Broche féminine avec le drakkar viking – symbole répondu en tant qu’arien durant le IIIème Reich, surtout chez la Hitler Jugend et la Kriegsmarine.

C’est un véritable bijou : fait en argent « 925 » et la face en or pure (!).

Dimensions 4,8x1,9cm.

Avec les poinçons au verso.

Complet et en très bon état.

Trouvé à Wiesbaden, en Allemagne.

   100% authentique.

 

   130eur.

 

 

PLAQUE D’IDENTITE du MITRAILLEUR ALLEMAND de la SECONDE GUERRE.  /7961

 

Plaque d’identification du mitrailleur allemand – rare.

« 8. MG. Kp. J.R. 72  143 » - « 8. Maschinengewehr-Kompanie  Infanterie-Regiment 72 » - la 8ème Compagnie de Mitrailleurs du 72ème Régiment d’Infanterie.

Maschinengewehr – Mitrailleuse.

Le 72ème Régiment d'Infanterie de la Wehrmacht a été créé le 10 novembre 1938 dans le district militaire XIII et subordonné à la 46ème Division d’Infanterie. Après la mobilisation en août 1939, la division, dont le 72ème Régiment d'Infanterie été transférée à la frontière polonaise à l'est d'Opole. À partir du 1er septembre 1939, il participe à la campagne de Pologne, franchit la frontière en direction de Czestochowa puis marche vers le sud via Prtzysucha en passant par Radom via Grabow et Warka jusqu'à la Vistule. Finalement, le Régiment atteignit la zone au sud de Varsovie, où il resta jusqu'à la capitulation polonaise. Ensuite, le 46ème Division et son 72ème Régiment été utilisée pendant une courte période comme force d'occupation en Pologne. Au début de la campagne de l'Ouest, le régiment passe par la zone à l'ouest d'Aix-la-Chapelle via Maastricht, Namur, Cambrai à l'ouest d'Amiens.  A Flixécourt, le 72ème Régiment d'Infanterie traversa la Somme et se fraya un chemin jusqu'à la Seine à Donains. La 46ème Division progresse ensuite via Châteauneuf et Le Mans jusqu'à la Loire dans la région d'Angers. Après la fin de la campagne de l'ouest, le régiment a été utilisée pour la protection côtière sur la côte atlantique. En mars 1941, il est transféré en Roumanie dans la région de Prilep. En avril 1941, la division participe à la campagne des Balkans.Dès juillet 1941 que le régiment participe à la campagne de Russie et est intégrée au front de Prut avec la 11ème Armée. À la mi-juillet 1941, le Prut est franchi et la division marche vers le Dniestr, qui est franchi à la mi-juillet 1941. La division a ensuite avancé via Balza jusqu'au Dniepr près de Bereslaw et s'est tournée ici vers la péninsule de Crimée. Après la percée de Perekop, l'attaque sur Parpach a commencé. Après que les positions russes ont pu être percées ici, la ville de Kertch a été conquise. La 46e division d'infanterie a ensuite été utilisée pour la protection côtière de la péninsule de Kertch. Après le débarquement surprenant de grandes forces de l'Armée rouge sur la côte de la péninsule de Kertch au début de 1942, toute la partie orientale de la péninsule a dû être abandonnée. La division se retira dans la région de Koy Assan - Vladislavowka. En mai 1942, la division participe à la reconquête de la péninsule de Kertch puis reprend la protection des côtes de la péninsule. En septembre 1942, la division franchit le Halinsel Taman puis participa à l'avancée dans l'ouest du Caucase. Ici, le régiment a été déployé près de Maikop et a combattu à Kotlowina, Massnikova et Oplepen Berg, entre autres. Le 15 octobre 1942, le régiment est rebaptisé en 72ème Grenadier Regiment – cette plaque date donc d’avant 10/1942. Le porteur de cette plaque la donc gardé en souvenir, après avoir mis la nouvelle du 72ème Grenadier Regiment. Lorsque la retraite du Caucase a commencé en janvier 1943, le 72ème Grenadier Regiment a dû se retirer vers la tête de pont du Kouban au milieu de violents combats. La 46ème division a été déchirée en groupes de combat individuels et a subi de lourdes pertes. Début avril 1943, elle est donc transférée dans la région de Zaporozhye pour y être rafraîchie. Mais après seulement quelques jours, la division a été renvoyée au front. Des combats ont éclaté près d'Izyum et des batailles d'arrière-garde autour de Gumaya Dolina et dans la région de Dnepropetrovsk (régions aujourd’hui en guerre). Dans les mois qui suivirent, le 72ème Régiment combattit à Alexandrovka, Tschumak et dans la région de Krivoy Rog. À partir de mars 1944, la 46ème division se retire vers l'ouest à travers les rivières Bug et Prut, subissant de lourdes pertes, jusqu'à ce qu'elle soit confrontée à des unités soviétiques dans la région de Roman-Jassy. De violents combats défensifs s'ensuivirent ici. Une retraite supplémentaire amena la division dans les Carpates et à travers la Transylvanie jusqu'à la Pustza, qui fut atteinte en octobre 1944. Des batailles défensives s'ensuivirent en Hongrie à Polgar, Szolnok, Paszto, dans les monts Matra et sur l'Ipel. Au début de 1945, la division était en position "Margarethen" à Kormon et à Guyva. Cela a été suivi par des batailles de retraite à partir de fin mars 1945 jusqu'au Gran et au Waag, en Hongrie. Le 23 février 1945, les restes de la division est rebaptisée 46ème Volks-Grenadier-Division et s'est battue jusqu'en avril 1945. De là, il se rendit en Moravie du Sud, où entre Austerlitz, Znojmo et Brünn, les restes de la division capitulèrent en mai 1945.

Trouvée à Antwerpen, en Belgique.

100% authentique.

 

99eur.

 

INSIGNE ALLEMAND de la « DEUTSCHE WEHRMACHT-LUFTWAFFE » de la SECONDE GUERRE.  /8104

 

Modèle rarissime (!) – de la Wehrmacht-Luftwaffe.

Version « or » pour 25 ans de service.

Prix du catalogue prof : 300€ (!)

Complet et en excellent état.

Trouvé à Dortmund, en Allemagne.

100% authentique.

 

90eur.

BRACELET ALLEMAND « WESTWALL » de la SECONDE GUERRE.  /8311

 

Très rare bracelet de la ligne Westwall.

Westwall, ou ligne Siegfried, est un système de défense qui s'étend sur plus de 630 km, avec près de 22 000 bunkers, des tunnels et des dents de dragon. Elle s'étire de la frontière hollandaise à la frontière suisse. Hitler planifie cette ligne en 1936 sur les travaux de Todt et la fait construire entre 1938 et 1940.

Trouvé à Frankfurt, en Allemagne.

100% authentique.

 

   89eur.

 

 

INSIGNE ALLEMAND de la SA du IIIème REICH.  /7885

 

Insigne rare de manche de la vareuse de la SA/Freikorps.

Le diamètre 4,1cm.

Trouvé à Berlin.

100% authentique.

 

55eur.

 

 

INSIGNE ALLEMAND de la LUFTSCHUTZ de la SECONDE GUERRE.  /7373

 

Modèle de la Luftschuts/RLB.

Dimensions 3,5x2,3cm.

Trouvé à Neukirchen, en Allemagne.

100% authentique.

 

20eur.

 

INSIGNE ALLEMAND DE POLIZEI de la SECONDE GUERRE.  /8372

 

Modèle de 1942.

Largeur 2,8cm.

Complet et en très bon état.

Trouvé à Gelsenkirchen, en Allemagne.

100% authentique.

 

30eur.

 

 

INSIGNE/PLAQUE de MANCHE du FREIKORPS ALLEMAND « BAYERN WACHT ».  /8252

 

Plaque de bras du Corps Franc bavarois Bayern Wacht - très rare.

Les dimensions 5,6x4,1cm.

Trouvé à München, en Allemagne.

100% authentique.

 

75eur.

 

 

 

 

 

INSIGNE de l’ORGANISATION « DJA » du IIIème REICH.  /8043

 

Insigne de cravate de la DJA - Reichs-Jugendsportabzeichen – rare.

Fait en argent.

Hauteur 6,5cm.

Avec les marquages du fabricant au verso : « WERNSTEIN JENA ».

Trouvé à Gelsenkirchen, en Allemagne.

100% authentique.

 

   35eur.

 

 

INSIGNE ALLEMAND « REICHSLUFTSCHUTZ » de la SECONDE GUERRE.  /7255

 

Modèle de REICHSLUFTSCHUTZ  - très rare.

Le diamètre 2,7cm.

Prix du catalogue prof : 150€.

Trouvé à Dortmund, en Allemagne.

100% authentique.

 

120eur.

PLAQUE ALLEMANDE de la NSKK « MOTORSGRUPPE ALPENLAND » du IIIème REICH.  /7637

 

Rare plaque de la NSKK.

Dimensions 8x7cm.

Trouvé à Iéna, en Allemagne. 

100% authentique.

 

120eur.

 

INSIGNE/BADGE « ADOLF HITLER 1933 » du MEMBRE de la NSDAP.  /8493

 

Version rare « Adolf Hitler » du membre du parti depuis 1933.

Avec le marquage « RZM M1/128 » au verso, qui correspond au fabricant Eugen Schmidhüssler de Pforzheim.

Trouvé à Grevenbroich, en Allemagne.

100% authentique.

 

150eur.

 

INSIGNE ALLEMAND de la « DLV » de la SECONDE GUERRE.  /7988

 

Très rare insigne de la « DLV ».

En argent « 835 ».

Les dimensions 3,6x2,3cm.

Trouvé à Bielfeld, en Allemagne.

100% authentiques.

 

65eur.

 

VENDU !

 

 

INSIGNE ALLEMAND de la VDA du IIIème REICH.  /7660

 

Insigne de l’organisation VDA – Volksbund für das Deutschtum im Ausland /l’Association pour le germanisme à l’étranger.

Modèle de 1939 en verre gravé et peint.

Dimensions 3,5x2,2cm.

Complet et en bon état.

Trouvé à Dortmund, en Allemagne.

100% authentique.

 

23eur.

 

INSIGNE ALLEMAND de la SECONDE GUERRE.  /7015

 

Modèle « TAG DER WEHRMACHT ».

Dimensions 3,2x2,7cm.

Complet et en très bon état.

Trouvé à Dortmund, en Allemagne.

100% authentique.

 

25eur.

 

CORDAGE/ADJUTANTENSCHNUR de la  VAREUSE ALLEMANDE de la SECONDE GUERRE.  /8348

 

Adjutantenschnur.

Fait en fil métallisé.

Trouvé à Fulda, en Allemagne.

100% authentique.

 

85eur.

 

INSIGNE ALLEMAND de la « D.A. HITLER JUGEND » de la SECONDE GUERRE.  /8470

 

Insigne du travailleur de la Hitler Jugend avec le côté face peinte – très rare.

Avec les marquages du fabricant « ALFRED STUBBE  BERLIN  S.W. 19 » au verso.

Le diamètre 2,3cm.

Prix du catalogue pro : 95€

Trouvé à Dortmund, en Allemagne.

100% authentique.

 

69eur.

 

 

INSIGNE ALLEMAND LW « DIVISION GENERAL GORING » /SECONDE GUERRE.  /8282

  

Insigne du drapeau divisionnaire de la Luftwaffe : Division General Göring.

Avec les marquages au verso.

Dimensions : 3,7x3cm.

En matière plastique (attention, contrairement à l'avis des profanes, non seulement les insignes en plastique ont existé, mais on en compte plus de 100 modèles différents(!) et ils sont tous garantis 100% de 1933-1944. Il a existé également les insignes en verre, en carton et en cuir. 

Trouvé à Gelsenkirchen, en Allemagne.

 

30eur.

 

PLAQUE d’IDENTIFICATION  PASSE – de l’USINE de la LUFTWAFFE « JUNKERS » de la SECONDE GUERRE.  /7673

 

Le passe de l’usine Dessau, Junkers Flugzeug- und Motorenwerke pour la Luftwaffe.

Avec les marquages 4553 VI  Jfa et sigle Junkers.

Le diamètre 2,8cm.

L’usine Junkers Flugzeug- und Motorenwerke a principalement fabriqué des bombardiers lourds, bombardiers légers, avions de reconnaissance, chasseur nocturne, transporteurs et hydravions.

Trouvée sur le terrain de l’ancienne usine Junkers Flugzeug- und Motorenwerke, à Dessau, en Allemagne.

100% authentique.

 

29eur.

 

PLAQUE d’IDENTIFICATION /PASSE de l’USINE de la LUFTWAFFE « HEINKEL » de la SECONDE GUERRE.  /8172

 

Le passe de l’usine des chasseurs et bombardier Heinkel à Oranienburg, faubourgs nord du Berlin – très rare (!).

Avec les marquages 7869 H.W.O. (HWO pour Heinkel-Werke Oranienburg)

Le diamètre 3cm.

Les Heinkel-Werke Oranienburg (HWO) étaient une importante usine d'armement à Oranienburg. L'usine faisait partie du groupe Ernst Heinkel Flugzeugwerke. A partir de 1936, cette usine a principalement construit des avions de combat tels que le Heinkel He 111, le Heinkel He 177 et le Junkers Ju 88 pour la Luftwaffe. Les travailleurs forcés et les prisonniers du camp de concentration de Sachsenhausen ont été utilisés à grande échelle dans cette usine. Jusqu'à 8000 prisonniers des camps y on travaillé.

Trouvée sur le terrain de l’usine et aérodrome Heinkel à Oranienburg, en Allemagne.

100% authentique.

 

29eur.

 

 

INSIGNE ALLEMAND COMMUNISTE du DEBUT des ANNEES 1930.  /8412

 

Très rare (!) insigne mitgliedsabzeichenbadge de membre de la « Internationale der Kriegsdienstgegner » - « l’Internationale des opposants au service militaire » - réprimé et envoyé dans des camps de concentration dès l’arrivé de l’NSDAP au pouvoir. 

Grande pièce - les dimensions 6x3,7cm.

Prix du catalogue (moyen du marché) : 300€

Trouvé à Ingolstadt, en Allemagne.

100% authentique.

 

120eur.

 

PLAQUE d’IDENTITE de PANZERMANN de la 1ère PANZERDIVISION de la SECONDE GUERRE.  /8541

 

Très rare (!) version de plaque d’identification gravée que sur une seule partie de chaque côté.

De la 1ère Panzerdivision

Avec un double marquage « 1. /Pz. Ers. Abt. 11  1140  0 ».

La 1ère Panzerdivision est créée en octobre 1935. En 1938, la division prend part à l'Anschluss et à l'occupation de la région des Sudètes dont découlera l'occupation allemande de la Tchécoslovaquie l'année suivante. Elle combat en Pologne en 1939, prend part à la campagne de l'Ouest au printemps 1940, puis à l'invasion de l'URSS en direction de Léningrad en 1941. Elle participe ensuite à l'offensive contre Moscou et aux combats défensifs qui suivent ; elle demeure dans la région centrale du front de l'Est (saillant de Rjev) jusqu'au début de 1943, puis retourne en France reconstituer ses forces avant de gagner la Grèce à la fin du printemps 1943, en prévention d'un éventuel débarquement allié qui n'a finalement pas lieu. À l'automne elle reprend le combat sur le front de l'Est qu'elle ne quitte ensuite plus jusqu'à la fin de la guerre. En janvier 1945, la 1re Pz.Dv. arrive en Hongrie, dans la région de Budapest. Le 8 mars 1945, faisant partie de la 8e armée allemande sous le général Hans Kreysing, la 1re Pz-Div se joint alors à des combats défensifs en Hongrie et elle est repoussée jusqu'en Autriche. En mai 1945, elle se rendit aux forces américaines, à Enns.

Trouvée à Dortmund, en Allemagne.

100% authentique.

 

95eur.

 

INSIGNES ALLEMANDS du IIIème REICH.  /7363

 

Collection de 5 insignes du IIIème Reich :

- 1 insigne-jouet de la cavalerie allemande

- 1 insigne WHW de 1937-38

- 1 insigne de swastika-soleil germanique de l’antiquité

- 2 insignes de boucliers germaniques (fabrication vers 1935 pour HJ).

Trouvés à Neukirchen, en Allemagne.

100% authentiques.

 

45eur.

 

INSIGNES ALLEMANDS du IIIème REICH.  /7768

 

Collection de 16 insignes WHW du IIIème Reich.

Tous datent de 1933-1943.

Trouvés à Petershagen, en Allemagne.

100% authentique.

 

45eur.

 

INSIGNE ALLEMAND de l’AMITIE ANGLO-GERMANIQUE du IIIème REICH.  /8040

 

Insigne de « Ring für Deutch-Britisch Freundschaft » - « Cercle pour l'amitié germano-britannique » - très rare (!).

Il date de la période 1933-38.

Le côté face est en céramique.

Avec le marquage du fabricant au verso « Deschler & Sohn  Ges.Gesch. ».

Le diamètre 2,7cm.

Cotation du catalogue prof : 280€.

Trouvé à Gelsenkirchen, en Allemagne.

100% authentique.

 

170eur.

 

INSIGNE-LIVRETS « DES FUHRERS » de la SECONDE GUERRE.  /8244

 

Livret-insigne pendentif : « Des Führers Kampf in Norwegen ».

Dimensions 4,8x3,7cm.

36 pages dans chaque exp.

Complets et en très bon état.

Trouvé à Dortmund, en Allemagne.

100% authentiques.

 

23eur.

 

INSIGNE de DECORATIONS ALLEMANDES du IIIème REICH.  /8128

 

Rare insigne de cravate/revers de veste pour 3 décorations :

-        Croix de fer de la première guerre

-        Croix de combattant de la première guerre (1935)

-        Croix de 25 ans de service WW2.

Dimensions sans épingle : 2,8x0,9cm.

En très bon état.

Trouvé à Wiesbaden, en Allemagne.

100% authentique.

 

27eur.

 

INSIGNE ALLEMAND de la « HITLER JUGEND /DAF » /IIIème REICH.  /8445

 

Modèle rare des travailleurs de la Hitler Jugend de 1935.

Avec le marquage du fabricant « HOFFSTATTER BONN » au verso.

Dimensions 4,8x3cm.

Trouvé à Uetersen, en Allemagne.

100% authentique.

 

35eur.

 

BANDE DE BRAS du REGIMENT « WESTLAND » de la 5ème WAFFEN-SS DIVISION « WIKING » /SECONDE GUERRE.  /8515

 

Pièce très rare (!) : insigne/bande de bras de SS-Régiment « Westland » qui faisait partie de la division des volontaires de la Waffen-SS - 5e Panzerdivision SS « Wiking ».

La division SS "Germania" a été formée le 9 novembre 1940 à partir du régiment principal "Germania" et des nouveaux régiments "Westland" et "Nordland". Cela a été précédé par l’ordonnance du septembre 1940 de la formation d'une division d'infanterie motorisée avec des volontaires des régions néerlandaise, flamande, danoise et norvégienne. Avec l'ordre du Führer du 21 décembre 1940, le nom de la division a été changé en SS Division "Wiking". Cependant, l'afflux de volontaires "germaniques" est resté bien en dessous des attentes. Au total, au lieu de 5000 volontaires, il a eu seulement environ 1150 volontaires (600 Néerlandais, 100 Flamands, 200 Danois, 250 Norvégiens). Fin mars 1941, la division est transférée dans la zone d'entraînement de Heuberg. Début juin 1941, la division est transférée dans la région au nord de Breslau et préparée pour l’invasion de Russie. À cette fin, ils ont marché le 18 juin dans la région au sud-est de Lublin. Une semaine après le début de la campagne de Russie, la division est affectée à Lemberg. De là, ils ont marché vers Tarnopol puis vers le Sprucz près de Santanow et Husiatyn. Le 7 juillet, le Bug était atteint à Proskurov, le 16 juillet, de violents combats éclataient à Tarachcha. Alors que certaines parties de la division marchaient vers le sud dans le cadre du XIVe corps d'armée pour aider à briser la poche d'Uman, le gros de la division était déployé le long de la rivière Ross sur le Kanev sur le Dniepr. De là, la 5ème division et son régiment « Westland » poursuivent les troupes russes au sud du Dniepr jusqu'à Smjela, où de violents combats éclatèrent le 6 août 1941. Déployé par la suite dans la tête de pont de Dnjepropetrovsk, des combats défensifs extraordinairement intenses s'ensuivirent jusqu'au 28 septembre 1941. Début octobre, la division lance alors une attaque sur Pavlograd. Au début de novembre 1941, la poussée à travers le Mius vers Rostov a suivi. Après de violents combats, la division doit reculer derrière le Mius et y prendre sa position d'hiver. En décembre 1941, de lourdes attaques russes ont été répétées. En janvier 1942, la division forme un groupe de combat qui soutien le IIIème Panzer-Corps en déroute. Après un déploiement de huit semaines, le groupement tactique est retourné dans la division. Le 16 juillet 1942, la division est relevée en position Mius et marche dans la zone au nord-ouest de Taganrog. Cinq jours plus tard, l'attaque de Rostov a commencé. Le 23 juillet, la ville est conquise et la division traverse le Don au sud et avance sur le Kouban. De violents combats ont éclaté ici. Après avoir capturé Grigoripolitskaya, la division a avancé à travers le Kouban jusqu'au Laba. Le 10 août, la rivière Belaya a été traversée près de Velikoye et le 14 août 1942, le champ pétrolifère de Khadyshenskaya a été occupé. Ici, la division est restée devant les montagnes du Caucase. Comme la division ne pouvait pas être utilisée pour la guerre en montagne, elle fut retirée du front le 19 août et transférée dans la région de Mozdok-on-Terek. Le 27 septembre 1942, la division a attaqué Malgobek depuis la zone au sud de Mozdok afin d'avancer d'ici à Grossny. Le 5 octobre 1942, Malgobek est conquise après de violents combats. La division a été rebaptisée SS-Panzergrenadier-Division "Wiking" le 9 novembre 1942. Lorsque l'Armée rouge a réussi à encercler des parties de la 13ème Panzergrenadier Division au sud de Malgobek entre Ordzhonikidze et Gisel à l'ouest, la 5ème division a été appelée à fournir des secours. Après l'encerclement de la 6ème Armée à Stalingrad le 22 novembre 1942, la division est transférée à la 4ème Armée Panzer fin décembre 1942. Le 27 décembre, les premières parties de la division sont arrivées dans la région de Proletarskaya, à environ 175 km à l'est de Rostov. Le LVII. Subordonné au Panzer Corps, de violents combats défensifs ont immédiatement suivi. L'avance russe a été stoppée à la rivière Manytsch. Après que l'Armée rouge eut également réussi à traverser cette rivière, elle partit pour Rostov, qui fut atteinte le 5 février 1943. De là, 5ème la division et sont régiment « Westland » s'est ensuite déplacée vers la région de Stalino. Ici, plus au nord, le front ouest du Donets devrait être stabilisé. Cependant, lorsque l'Armée rouge avança si loin vers l'ouest qu'elle menaça d'encercler le groupe d'armées Don en poussant au sud-ouest de Stalino jusqu'à la mer Noire, la division fut transférée dans la région de Krasnoarmeisk, où cela devint difficile dès le 10 février 1943. Puis, le 18 février, ils ont contre-attaqué, écrasant les troupes russes stationnées ici. Par la suite, "Wiking" a participé aux contre-opérations allemandes, avec lesquelles la zone jusqu'au Donets a été reconquise. Début mars 1943, la division prend alors position entre Izyum et Protopokovka sur le Donets. Le 18 mars 1943, le SS Panzergrenadier Regiment "Nordland" est séparé de la formation divisionnaire pour former le noyau de la SS Panzergrenadier Division "Nordland". À la mi-avril 1943, les parties restantes de la division sont ensuite transférées dans la région de Lozovaya, à environ 80 km au sud-ouest d'Izyum, pour se rafraîchir. Ici, il a été renforcé par le bataillon SS Panzergrenadier "Narwa". À la mi-mai 1943, la division est ensuite transférée sur le front du Donets en tant que réserve de l'armée dans la région de Slaviansk, à environ 45 km au sud-est d'Izyum. Le 5 juillet 1943, le transfert vers la zone au nord de Walki, à environ 50 km à l'ouest de Kharkov, a suivi. Ici, la division a formé la réserve du détachement d'armée "Kempf" pour l'opération "Zitadelle". Déjà le 16 juillet, la division a été transférée dans la région d'Isjum. A partir du 18 juillet, il est alors contre la tête de pont russe sur le Donets, qui ne peut être enfoncée. Le 5 août 1943, la division est à nouveau retirée du front et retourne dans la région de Kharkov le 11 août. À Olschany, à environ 20 km à l'ouest de Kharkov, de violents combats attaquants et défensifs ont éclaté le 12 août et les forces offensives russes ont été retenues. Fin août 1943, les Russes poursuivent leurs attaques et la Waffe-SS Division "Wiking" doit se replier sur Walki. Une nouvelle retraite amena la division via Poltava au Dniepr, qui fut traversé à Cherkasy, le 27 septembre. Quelques jours plus tard, l'Armée rouge réussit à franchir le Dniepr en plusieurs points et, entre autres, à établir une tête de pont à l'embouchure de la Rossava. Ici, la division ne réussit que partiellement à repousser l'ennemi de l'autre côté de la rivière. Enfin, la division a repris une section avant de 50 km de large entre Kanev et Cherkassy. Le 22 octobre 1943, elle fut réorganisée en 5ème SS Panzer Division "Wiking", en renommant la 5e division SS Panzergrenadier "Wiking". À ce moment-là, la division s'était installée sur le Dniepr entre Kanev et Cherkasy. Le 13 novembre 1943, l'Armée rouge réussit à établir une tête de pont sur le Dniepr près de Tcherkassy. Lors des violents combats qui ont suivi, elle a réussi à conquérir Tcherkassy un mois plus tard. Les positions de la Division "Wiking" partaient alors du sud de Kanev le long du Dniepr en direction de Cherkasy puis dans une direction sud-ouest jusqu'à Smela. Au 31 décembre 1943, la division fait état d'un effectif de 14647 hommes. Pour enserrer les corps d'armée entre Zvenigorodka - Kanev - Cherkassy, la division a construit ses lignes de blocage dans la partie sud-ouest de la poche. Au cours de la tentative de secours allemande, le SS Panzergrenadier Regiment 9 "Germania" reçoit l'ordre le 9 février 1944 d'avancer dans la région de Schanderowka afin d'évacuer les troupes de secours du III. ramasser Panzer Corps. En raison de la résistance russe, cependant, la tentative allemande de secours a échoué. A partir du 16 février 1944, les troupes allemandes encerclées éclatent alors vers l'ouest, la 5e SS Panzer Division "Wiking" combattant scindée en plusieurs groupes de combat. Seuls environ 4000 hommes ont atteint les lignes allemandes sans armes lourdes ni équipement, soit, avec plus de 10.000 morts derrière. Ces restes ont été recueillis à Risino, à environ 25 à l'ouest de Zvenigorodka, puis le 25 février 1944, transférés dans la région à l'est de Lublin pour se rafraîchir. Le 16 mars 1944, la division est venue à Kovel. Au moment où la division a pu atteindre la ville, elle était déjà encerclée par l'Armée russe. La division qui approchait se rassembla dans la région de Maciejów avec d'autres troupes allemandes pour soulager Kowel. Après l'adjonction des 4e et 5e Panzer Divisions, la 5e SS Panzer Division "Wiking" repart le 4 avril 1944 pour avancer vers Kovel. Dans de violents combats, les unités allemandes ont réussi à libérer Kovel. Le 30 juillet 1944, la division est de nouveau renforcée à un effectif de 17348 hommes. À la mi-juillet 1944, la période de repos de la division était terminée et elle fut transférée dans la région de Bialowieza, à environ 65 km au sud-est de Bialystok. Le 19 juillet 1944, la division s'installe alors dans une tête de pont à Kamieniec Litewski, à environ 38 km au nord-est de Brest, le long de la rivière Lesna contre les unités russes qui approchent rapidement. Cependant, la division n'a pas été en mesure de stabiliser le front déchiré du centre du groupe d'armées, même pendant une courte période. Elle a été emportée dans la retraite du groupe d'armées et s'est retirée derrière la proue. Fin juillet 1944, ils prennent position près de Stanislavow, face au sud et à l'ouest. Le 3 août 1944, la division attaque en direction de l'ouest. Après avoir mené à bien cette tâche, la division s'est dirigée vers l'ouest sur environ 10 km. Dans la nuit du 12 août 1944, la division se replie alors sur une position à environ 20 km plus au nord. Le 14 août 1944, les unités russes ont pu pénétrer dans l'interface entre la 3e SS Panzer Division et la 5ème « Wiking ». Le 18 août 1944, la bataille de Varsovie débute. Le 24 août, l'effectif de la division était tombé à 10335 hommes. La division a dû se retirer à travers le Narew avant le 6 septembre. Afin de renforcer rapidement la division ici, un bataillon d'Ukrainiens et 1 000 hommes de soldats de la Luftwaffe sans formation d'infanterie ont été affectés. Le 2 octobre 1944, la division avait un effectif d'environ 10 000 hommes. Le 10 octobre 1944, l'Armée rouge reprend l'offensive. Le 28 octobre 1944, de violentes attaques ont eu lieu. Fin décembre 1944, la division  « Wiking » est alors retirée du front et transférée en Hongrie. Devant Tata, la division se prépare alors à l'attaque de Budapest, qui débute le 1er janvier 1945. Le 1er janvier Tata put être conquis, le 3 janvier Torjan. Cependant, la prise de Bicske le 5 janvier 1945 échoua. L'avance allemande est alors interrompue. Le 10 janvier 1945, après le regroupement, l'attaque allemande reprend. Alors que la division s'était déjà frayé un chemin à environ 17 km de Budapest, l'offensive allemande fut stoppée par Hitler. La division s'est ensuite déplacée vers la région de Csajag sur le lac Balaton. De là, le 18 janvier 1945, elle devait participer à la nouvelle tentative de secours de Budapest. Après de violents combats, le canal de Sárviz est franchi le 19 janvier 1945 près de Kàloz. Il a ensuite été tourné vers le nord et Sarosd pour être conquis. Le 23 janvier 1945, le Danube est enfin atteint à Adony. Enfin, la rivière Vali a été atteinte, où l'avance de la division s'est finalement arrêtée. Le 1er février 1945, la division a commencé à se déplacer vers la ligne Gárdony-Szolgaeghyáza. Les 4 et 5 février 1945, en raison de la pression russe constante, la division s'installe dans la "Position Margarethen". La division était tellement affaiblie par les combats précédents qu'elle n'était qualifiée que de groupe de combat. Le 22 février 1945, la division est transférée dans la région de Stuhlweißenburg. « Wiking » a de nouveau été complétée par des membres de la marine et de l'armée de l'air, de sorte qu'à partir du 27 février 1945, elle a de nouveau été appelée division. Le 16 mars 1945, l'Armée rouge lance sa prochaine offensive. Le 10 mars, la division a de nouveau perdu l'essentiel de ses canons lourds. Le 21 mars, lorsqu'il est devenu évident que la ville serait encerclée, le SS Oberführer Ullrich a décidé d'abandonner la ville, même contre les ordres d'Hitler, et a conduit la division au nord-ouest du lac Balaton. Le 24 mars, une ligne de collecte s'est brièvement formée autour de Veszprém, où la division a reçu des nouveaux effectifs pour la dernière fois. Il s'agissait de flak-helpers, de membres des services de sécurité, auxiliaires et militaires de plus de 50 ans. Cela a été suivi par l'ordre de se déplacer dans la position du Reichsschutz au sud-est de Fürstenfeld. Le 7 mai 1945, les unités de la division quittent leurs positions pour se diriger vers l'ouest. La majorité de la division fut faite prisonnière par les Américains lorsqu'ils se rendirent à Radstadt en Bavière. La Waffen-SS « Division » est connue pour un grand nombre de faits de guerre, ainsi que les massacres de 600 juifs en 1942 et de plus de 60 juifs en mars 1945. A la fin de la guerre, la division prend part à de lourds combats en Hongrie pour la reprise de Budapest. Recule ensuite vers la Tchécoslovaquie et y rends les armes en mai 1945.

Trouvé à München, ensemble avec d’autres objets ayant appartenus à un officier SS du SS-Régiment « Westland ».

100% authentique.

 

450eur.

 

PLAQUE ALLEMANDE du IIIème REICH.  /8489

 

Rare petite plaque massive 4. REICHSFAHRT BERLIN – la 4ème Cours Automobile du Berlin.

Dimensions 8,2x7,5cm.

Poids 90gr.

Trouvé à Landau, en Allemagne. 

100% authentique.

 

140eur.

INSIGNE ALLEMAND de la « HITLER JUGEND » /IIIème REICH.  /8446

 

Modèle HJ de 1935.

Hauteur 4cm.

Trouvé à Uetersen, en Allemagne.

100% authentique.

 

25eur.

 

INSIGNE ALLEMAND de la SS.  /8458

 

Très rare insigne de la SS.

Avec le marquage au verso « RZM M1/4 GES GESCH » qui correspond au fabricant Karl Gutenkunst de Oranienburg.

Le diamètre 2,3cm.

Complet et en très bon état.

Trouvé en Grünhainichen, en Allemagne.

100% authentique.

 

180eur.

 

 

INSIGNE ALLEMAND « JAGER » de la SECONDE GUERRE.  /8447

 

Insigne du drapeau divisionnaire de « JAGER ».

Modèle de 1940.

Complet et en très bon état.

Trouvés à Gelsenkirchen, en Allemagne.

100% authentique.

 

25eur.

 

PLAQUE d’IDENTIFICATION /PASSE – de l’USINE de la LUFTWAFFE « JUNKERS » de la SECONDE GUERRE.  /8394

 

Le passe de l’usine Dessau, Junkers Flugzeug- und Motorenwerke pour la Luftwaffe.

Avec les marquages 6077 VI  Jfa et sigle Junkers.

Le diamètre 2,8cm.

L’usine Junkers Flugzeug- und Motorenwerke a principalement fabriqué des bombardiers lourds, bombardiers légers, avions de reconnaissance, chasseur nocturne, transporteurs et hydravions.

Trouvée sur le terrain de l’ancienne usine Junkers Flugzeug- und Motorenwerke, à Dessau, en Allemagne.

100% authentique.

 

33eur.

 

INSIGNE ALLEMAND « EIN VOLK * EIN REICH * EIN FUHRER » du IIIème REICH.  /8283

 

Modèle de 1933.

Le diamètre 2,8cm.

Trouvé à Gelsenkirchen, en Allemagne.

100% authentique.

 

27eur.

 

INSIGNE ALLEMAND « BOMBARDIERS EN FORMATION » du IIIème REICH.  /7160

 

Le diamètre 3,1cm.

Voir un de la même série sur une photo d'époque. 

Trouvé à Hohberg, en Allemagne.

100% authentique.

 

27eur.

PLAQUE d’IDENTIFICATION  PASSE – de l’USINE de la LUFTWAFFE « JUNKERS » de la SECONDE GUERRE.  /8063

 

Le passe de l’usine Dessau, Junkers Flugzeug- und Motorenwerke pour la Luftwaffe.

Avec les marquages 12991 VI  Jfa et sigle Junkers.

Le diamètre 2,8cm.

L’usine Junkers Flugzeug- und Motorenwerke a principalement fabriqué des bombardiers lourds, bombardiers légers, avions de reconnaissance, chasseur nocturne, transporteurs et hydravions.

Trouvée sur le terrain de l’ancienne usine Junkers Flugzeug- und Motorenwerke, à Dessau, en Allemagne.

100% authentique.

 

27eur.

PLAQUE d’IDENTIFICATION de la SS.  /8518

 

Plaque d’identification de la SS-VT.

VT-Verfugungstruppe – le noyau de la Waffen-SS dès sa création faisant parti d’une des 4 Standarte qui ont existé : Leibstandarte SS Adolf Hitler, I. SS-Standarte Deutschland/VT, II. SS-Standarte Germania/VT, III. SS-Standarte Der Führer/VT.

Avec un double marquage « SS-VT 4. K (E) SS D 2123 ».

Trouvé à München, ensemble avec d’autres objets ayant appartenus à un officier SS du SS-Régiment « Westland » - il a dû faire partie de la SA, et, ensuite, de la SS-VT - avant d’entrer dans le   

   Westland…

   100% authentique.

 

   175eur.

 

 

INSIGNE/PLAQUE de MANCHE du FREIKORPS ALLEMAND « STURMBATAILLON SCHMIDT ».  /7866

 

Plaque de bras du Corps Franc « SBS » - Freikorps SturmBataillon Schmidt - très rare.

Fait en bronze.

Grande pièce massive. Les dimensions 8x5,5cm. Poids 43gr.

Trouvé à Windeck, en Allemagne.

100% authentique.

 

85eur.

 

INSIGNES-LIVRETS « DER FUHRER » du IIIème REICH.  /8506

 

Collection de 5 livrets-insignes pendentifs :

  1. La bataille en mer
  2. La bataille de Norvège
  3. La bataille des Pays-Bas
  4. La bataille de France
  5. La bataille de Belgique

C’est une série complète.

Dimensions 4,8x3,7cm.

Complets - aucune page ne manque.

Trouvé à Gelsenkirchen, en Allemagne.

100% authentiques.

 

95eur. 

 

INSIGNE ALLEMAND de STURMTUPP de la PREMIERE GUERRE.  /8306

 

Badge des troupes d’assaut – très rare (!).

Hauteur 4,8cm.

Visuellement, l’insigne est plus beau que sur les photos.

Trouvé à Windeck, en Allemagne.

100% authentique.

 

120eur.

 

 

INSIGNE ALLEMAND de la « NSKK » du IIIème REICH.  /7437

 

Rare insigne de la N.S.K.K. –Nationalsozialistische Kraftfahrkorps de 1943.

Modèle légèrement incurvé.

Grande pièce - dimensions 6,5x6,1cm.

Trouvé à Altenstadt, en Allemagne.

100% authentique.

 

90eur.

 

INSIGNES ALLEMANDS etc. du IIIème REICH.  /8141

 

Lot de 13 pièces du IIIème Reich :

-        1 livret « Führer in Frankreich »,

-        2 monnaies de 1938,

-        5 insignes WHW en terre cuite,

-        3 rappels boutonniers de médailles,

-        1 insigne de la croix gammée « le soleil noir »,

-        1 bouton.

Trouvés à Trouvé à Rülzheim, en Allemagne.

100% authentique.

 

35eur.

 

PLAQUE ALLEMANDE du IIIème REICH.  /7655

 

Rare belle petite plaque de Kyffhäuzerbund 

de 1939 représentante les troupes de l’organisation en défilé devant le Führer.

Dimensions 8x6,5cm.

Trouvé à München, en Allemagne. 

100% authentique.

 

110eur.

 

 

INSIGNES ALLEMANDS du IIIème REICH.  /7793

 

Lot de 3 insignes du IIIème Reich en forme de boucliers normand germaniques (fabrication vers 1935 pour HJ).

Hauteur 3,4cm.

Trouvé à Wünschendorf, en Allemagne.

100% authentiques.

 

29eur.

 

 

INSIGNE ALLEMAND du IIIème REICH.  /9104

 

Insigne commémoratif de l’annexion de la Saar en 1935.

Modèle WHW - Winterhilfswerk - Secours d'hiver, organisé par la NSDAP (plus exactement par le ministère de propagande Goebbels qui a également cueilli tout les recettes) entre 1933 et 1945.

Distribué durant le IIIème Reich contre les donations. Durant les journées de collecte ce type d’insignes été vendus par les membres des organisations affiliées à la NSDAP : SA, SS, HJ, DAF, RAD, ...; l’armée et la police. A savoir que durant les journées de quête, la SA et la SS avez l’habitude de mener des arrestations massives des mendiantes, afin de diminuer cette «concurrence déloyale».

Dimensions 3,7x2,8cm.

100% authentique.

 

 

9eur.

 

INSIGNES-LIVRETS « DER FUHRER » du IIIème REICH.  /8378

 

Collection de 5 livrets-insignes pendentifs :

  1. La bataille en mer
  2. La bataille de Norvège
  3. La bataille des Pays-Bas
  4. La bataille de France
  5. La bataille de Belgique

Dimensions 4,8x3,7cm.

Complets - aucune page ne manque.

Trouvé à Dortmund, en Allemagne.

100% authentiques.

 

120eur. 

 

 

INSIGNE ALLEMAND du IIIème REICH.  /7359

 

Insigne germanique WHW de la croix gammée.

Modèle WHW de 1940 - Winterhilfswerk - Secours d'hiver, organisé par la NSDAP (plus exactement par le ministère de propagande Goebbels qui a également cueilli tout les recettes) entre 1933 et 1945.

Avec les marquages du fabricant au verso de chaque insigne.

Complet et en très bon état.  

Trouvés à Neukirchen, en Allemagne.

100% authentique.

 

30eur.

INSIGNES ALLEMANDS de la HITLER JUGEND /IIIème REICH.  /8383

 

2 rares insignes de la Hitler Jugend.

Fabrication : la trompette HJ est en matière plastique et l’insigne noir est en verre peint.

Trouvés à Gelsenkirchen, en Allemagne.

100% authentiques.

 

35eur.

 

INSIGNE SS.  /7905

 

Très rare insigne de la première journée annuelle de la SS en 1933 à l’arrivé des nazis au pouvoir.

Le diamètre 4,5cm.

Trouvée à Bad Eilsen, en Allemagne.

100% authentique.

 

240eur.

 

VENDU !

 

INSIGNE/BADGE « NUN ERST RECHT » du MEMBRE de la NSDAP.  /8492

 

Très rare version de l’insigne du membre de la NSDAP.

Avec les marquages au verso : 

RZM et M1/128 pour le fabricant Eugen Schmidhussler de Pforzheim.

Trouvé à Grevenbroich, en Allemagne.

100 authentique.

 

125eur.

INSIGNE ALLEMAND de la PREMIERE GUERRE.  /7045

 

Beau modèle avec l’aigle impérial et les rubans.

Fabrication berlinoise.

Dimensions de la partie métallique de l’insigne: 3,5x3cm.

Trouvé à Dortmund, en Allemagne.

100% authentique.

 

30eur.

INSIGNE SS.  /8457

 

Pièce exceptionnelle (!) : insigne du FM-SS - Förderndes Mitglied der SS / membre bienfaiteur de la SS.

Ehrennadel Badge d'honneur.

Le titre existe depuis 1925 et cet insigne est instauré par Himmler et délivré à partir de 1933.

« DANK DER SS FUR TREUE  F SS M  HILFE KAMPF ZEIT » - REMERCIEMENT DE LA SS POUR L'AIDE FIDELE DANS LES ANNEES DE COMBAT  »

Avec le numéro personnel « 1304 » et « RZM M1/133 » au verso.

Dimensions 2,5x1,8cm.

Avec les marquages du fabricant au verso.

Prix du catalogue : 750€ (!) – l’un des plus rares et chers insignes de petite taille sous le IIIème Reich.

Trouvé en Grünhainichen, en Allemagne.

100% authentique.

 

290eur.

 

 

INSIGNE ALLEMAND de la « RADwJ » de la SECONDE GUERRE.  /8041

 

Modèle pour le col de la RADwJ - Reichsarbeitsdienst der weiblichen Jugend /Reichsarbeitsdienst de la jeunesse féminine - rare.

Dimensions 4x3,7cm.

Trouvé à Gelsenkirchen, en Allemagne.

100% authentique.

 

55eur.

INSIGNES SS.  /8539

 

2 insignes/maillots de chaines SS – très rares.

Dimensions : 2,5x1,6cm. et 2,1x1,3cm.

Trouvé à Harrislee, en Allemagne.

100% authentique.

 

60eur.

 

INSIGNE de DECORATIONS ALLEMANDES du IIIème REICH.  /8148

 

Très rare insigne de cravate/revers de veste pour 5 décorations du vétéran de la première guerre :

-         Croix à l’aigle impérial

-         Croix de fer de la première guerre

-         Croix de combattant de la première guerre (1935)

-         Croix de mérite militaire de 1939

-         Croix de 25 ans de service WW2.

Dimensions sans épingle : 4x0,9cm.

En très bon état.

Trouvé à Wiesbaden, en Allemagne.

100% authentique.

 

   45eur.

 

INSIGNE ALLEMAND de la « HITLER JUGEND » /IIIème REICH.  /8460

 

HJ 1937.

Version « argent ».

Dimensions 4x3,5cm.

Trouvé à Uetersen, en Allemagne.

100% authentique.

 

28eur.

 

 

INSIGNE de DECORATIONS ALLEMANDES du IIIème REICH.  /8146

 

Rare insigne de cravate/revers de veste pour 3 décorations :

-         Croix de fer de la première guerre

-         Croix de combattant de la première guerre (1935)

-         Croix de 25 ans de service WW2.

Dimensions sans épingle : 2,5x0,9cm.

En très bon état.

Trouvé à Wiesbaden, en Allemagne.

100% authentique

 

29eur.

INSIGNE ALLEMAND « NEBELTRUPPE » de la SECONDE GUERRE.  /8381

 

Insigne du drapeau divisionnaire de « NEBELTRUPPE » - troupes des armes chimiques - rare.

Modèle de 1940.

Complet et en très bon état.

Trouvés à Gelsenkirchen, en Allemagne.

100% authentique.

 

28eur.

 

INSIGNE ALLEMAND « LUFT NACHRICHTENTRUPPE » de la SECONDE GUERRE.  /8428

 

Insigne de LUFT-NACHRICHTENTRUPPE – le renseignement aérien.

Modèle du 03/1940.

Avec 6 croix gammées dessus. 

Les marquages du fabricant au verso.

Complets et en très bon état.

Trouvés à Gelsenkirchen, en Allemagne.

100% authentique.

 

27eur.

 

INSIGNE ALLEMAND « EIN VOLK * EIN REICH * EIN FUHRER » du IIIème REICH.  /8422

 

Insigne de 1933, commémoratif à l’arrive d’Hitler au pouvoir.

Modèle version « or » (existe également en version « argent »).

Le diamètre 2,9cm.

Trouvé à Neuensalz, en Allemagne.

100% authentique.

 

28eur.

 

BAGUE SS.  /8059

 

Modèle Totenkopf de la SS/Waffen-SS.

Le diamètre interne 21mm.

Trouvé à Reichling, en Allemagne.

100% authentique.

  

135eur.

 

INSIGNE ALLEMAND « UNGHANS J » du IIIème REICH.  /8107

 

Insigne/badge de srrvice « UNGHANS J ».

Avec des instructions d’utilisation au verso « UNBEFUGTES TRAGEN WIRD BESTRAFT NUR IM DIENSTE ZU TRAGEN WEITERGABE VERBOTEN » - LE PORT NON AUTORISÉ SERA PUNI. LE PORT UNIQUEMENT DURANT LE SERVICE. LE PORT HORS SERVICE EST INTERDIT.

Le diamètre 2,8cm.

Complet et en très bon état.

Trouvées à Essen, en Allemagne.

100% authentique.

 

45eur.

 

 

INSIGNE ALLEMAND de la « SA » du IIIème REICH. 1938  /7052

 

Rare insigne pour le « fidèle service dans la SA, GRUPPE HOCHLAND ».

Grande pièce – dimensions ! 7,5x6cm.

100% authentique.

 

69eur.

 

INSIGNE ALLEMAND « ADLER AUF KRANZ 1934-35 » du IIIème REICH.  /7783

 

Modèle Adler auf Kranz - Aigle sur Couronne, paru fin mars 1935.
Broche en fer emboutit. Il présente une demi-sphère colorée entouré de la notion « WHW 1934-1935 ».

Dimensions 3x2,3cm.

Complet et en très bon état.

Trouvé à Thalheim, en Allemagne.

100% authentique.

 

24eur.

INSIGNE ALLEMAND de la HITLER JUGEND /IIIème REICH.  /8439

 

Version « argent ».

Miniature : dimensions 2,2x1,3cm – beaucoup plus rare que la grande version de cette même décoration.

Avec le poinçon « RZM M1/34 » au verso, qui correspond au fabricant Karl Wurster de Markneukirchen.

Complet et en bon état.

Trouvé à Uetersen, en Allemagne.

100% authentique.

 

45eur.

 

PLAQUE d’IDENTIFICATION de la 3ème SS-DIVISION « TOTENKOPF » de la SECONDE GUERRE.  /8440

 

Plaque d’identification de la 3ème SS-Division « Totenkopf » - très rare (!).

Avec un double marquage « 3. /SS-T.J.E. Batl II » pour la 3ème Division SS « Totenkopf ».

Le numéro personnel « 285 » est doublement marqué au verso.

La Division Totenkopf, l’une des plus fanatiques et cruelles unités sous le IIIème Reich, crée en 1934 et connu pour la garde des camps de concentration de Dachau (Standarte I Oberbayern), de Oranienbourg-Sachsenhausen (Standarte II Brandenburg), de Buchenwald (Standarte III Thüringen) et de Mauthausen (Standarte IV Ostmark).

La division Totenkopf été l’un des trois piliers dans la formation des Waffen-SS, avec Leibstandarte Adolf Hitler et la SS-Verfügunsgstruppe.

De 1940 à 1945, la 3ème SS-Div. participe dans l’invasion de la Pologne (« pacification » et répressions à l’arrière du front), de France, de l’Union Soviétique ; participe dans les grandes batailles de Demjansk, Léningrad, Koursk, Kharkov. En 1945 participe dans la défense (répressions) de Varsovie, et du Budapest. Anéanti par les troupes russes dans la bataille de Vienne. Chaque pas de la 3ème SS-Panzerdivision « Totenkopf » est accompagné par une brutalité particulière et les crimes de guerre.

Cette plaque date de l’époque des camps de concentration – avant la formation de la Panzer Division quand les plaque de la 3ème ont commencés à être marqués Pz.Div.

Trouvée à Köln, en Allemagne.

100% authentique.

 

190eur.

 

 

INSIGNE ALLEMAND « KAVALERIE » de la SECONDE GUERRE.  /8356

 

Insigne du drapeau divisionnaire de la Cavalerie.

Modèle de 1940.

L’éguille au verso manque.

Trouvé à Hagenow, en Allemagne.

100% authentique.

 

17eur.

PLAQUE ALLEMANDE de la « NSKK » du IIIème REICH.  /7599

 

Rare plaque de cours d’automobile et de moto de la NSKK du 1935.

NSKK - Nationalsozialistische Kraftfahrkorps.

Dimensions 9x6,8cm.

Trouvé à Köln, en Allemagne. 

100% authentique.

 

89eur.

LOT d’AUMONIER MILITAIRE ALLEMAND de la SECONDE GUERRE.  /7654

 

Lot de 3 effets d’aumônier militaire allemand,

Dont une grande croix règlementaire 

Feldgeistlichen kreuz. Dimensions : 14,1x7cm.

Trouvé à Berga, en Allemagne.

100% authentique.

 

75eur.

 

 

PLAQUE/ INSIGNE de MANCHE du DEMINEUR ALLEMAND de la PREMIERE GUERRE.  /8188

 

Plaque de bras de Minenwerfer /lanceur de mines - très rare.

Grande pièce - les dimensions 6,6x5,6cm.

Trouvé à Dortmund, en Allemagne.

100% authentique.

 

170eur.

INSIGNE ALLEMAND LW de la SECONDE GUERRE.  /8368

  

Très rare insigne du drapeau divisionnaire de la Luftwaffe Fliegertruppe fabriqué en bois.

Avec le tampon « Luftwaffe Fliegertruppe » au verso.

Dimensions : 3,3x4,2cm.

Trouvé à Gelsenkirchen, en Allemagne.

100% authentique.

 

33eur.

 

INSIGNE ALLEMAND de la PREMIERE GUERRE.  /7755

 

Insigne du membre de l’organisation Deutscher Kriegerbund.

Fabrication berlinoise.

Dimensions sans les rubans : 3,7x3,2cm.

Trouvé à Bremen, en Allemagne.

100% authentique.

 

25eur.

INSIGNE de DECORATIONS ALLEMANDES du IIIème REICH.  /8510

 

Rare insigne de cravate/revers de veste pour 3 décorations :

-         Croix de fer de la première guerre

-         Croix de combattant de la première guerre (1935)

-         Croix de 25 ans de service WW2.

Dimensions sans épingle : 2,8x0,9cm.

En très bon état.

Trouvé à Wiesbaden, en Allemagne.

100% authentique

 

25eur.

 

INSIGNE ALLEMAND « TAG DER ARBEIT 1934 » du III REICH.  /7896

 

Le diamètre 3,5cm.

Avec les marquages du fabriquant au verso.

Trouvé à Greifswald, en Allemagne.

100% authentique.

 

18eur.

INSIGNE ALLEMAND "NACHRICHTENTRUPPE" de la SECONDE GUERRE.  /8417

 

Modèle NACHRICHTENTRUPPE du 03/1940.

Avec les marquages du fabricant au verso.

Complets et en très bon état.

Trouvés à Gelsenkirchen, en Allemagne.

100% authentique.

 

23eur.

 

INSIGNE de la « RSV Berlin » du IIIème REICH.  /8130

 

Très rare (!) insigne de membre de la RSV berlinois – Reichsbahn Sportverein Berlin.

Modèle plaqué or.

Prix du catalogue prof : 180€.

Dimensions sans épingle : 2,5x1,4cm.

Trouvé à Wiesbaden, en Allemagne.

100% authentique.

 

85eur.

 

INSIGNE FEMININ de la TRANSMISSION de la WEHRMACHT de la SECONDE GUERRE.  /7972

 

Insigne Wehrmacht Nachrichtenhelferinnen – rare (!).

Avec les marquages du fabricant au verso.

Le diamètre 2,8cm.

Prix du catalogue : 200€ (!)

Trouvée à Bocholt, en Allemagne.

100% authentique.

 

   130eur.

 

 

 

 

INSIGNE ALLEMAND « SAAR  1935 » du IIIème REICH.  /7409

 

Insigne commémoratif de l’annexion de la Sarre en 1935.

Modèle WHW - Winterhilfswerk - Secourt d'hiver, organisé par la NSDAP (plus exactement par le ministère de propagande Goebbels qui a également cueilli tout les recettes) entre 1933 et 1945.

Distribué durant le IIIème Reich contre les donations. Durant les journées de collecte ce type d’insignes été vendus par les membres des organisations affiliées à la NSDAP : SA, SS, HJ, DAF, RAD, ...; l’armée et la police. A savoir que durant les journées de quête, la SA et la SS avez l’habitude de mener des arrestations massives des mendiantes, afin de diminuer cette «concurrence déloyale».

Dimensions 3,7x2,8cm.

Trouvé à Haselbach, en Allemagne.

100% authentique.

 

8eur.

 

INSIGNE SS.  /7101

 

Rare insigne de la SS/SA.

Commémoratif à la journée de la SS et SA à Berlin.

Dimensions 5,5x4,5cm.

Avec un poinçon du fabricant au verso.

Trouvé à Berlin.

100% authentique.

 

95eur.

 

BAGUE SS.  /7434

 

Modèle Totenkopf de la SS/Waffen-SS.

Le diamètre interne 19-20mm.

Trouvée à Puls, en Allemagne.

100% authentique.

 

120eur.

CROIX d’AUMONIER MILITAIRE ALLEMAND de la SECONDE GUERRE.  /7102

 

Feldgeistlichen kreuz - modèle règlementaire - rare.

Dimensions: 11,3x5,2cm.

A faire briller.

Trouvé à Haselbach, en Allemagne.

100% authentique.

 

65eur.

 

PLAQUE de la 1ère SEMAINE NATIONAL-SOCIALISTE DU VOL de 1933  /7906

 

Très rare plaque de ERSTE NATIONALSOZIALISTISCHE FLUGWOCHE FURTH  1933 - PREMIERE SEMAINE NATIONAL-SOCIALISTE DU VOL qui a eu lieu en 1933.

Fait en alu. Dimensions 8x6,5cm.

Voir, à titre d’illustration, l’insigne qui a été créé pour l’événement.

Trouvée à Bad Eilsen, en Allemagne.

100% authentique.

 

130eur.

INSIGNE DE GEBIRGSJÄGER ALLEMAND de la SECONDE GUERRE.  /7958

 

Modèle (!) de l’edelweiss pour la veste et la cravate.

Dimensions sans épingle 2,2x2,2cm.

Trouvée à Greifswald, en Allemagne.

100% authentique.

 

30eur.

INSIGNE ALLEMAND de la HJ/DJH du IIIème REICH.  /8443

 

Insigne HJ/DJH de 1937.

Dimensions 3,5x2,5cm.

Trouvé à Uetersen, en Allemagne.

100% authentique.

 

29eur.

 

 

JETONS /MONNAIE de la CANTINE SS.  /8442

 

Jeton/monnaie de la cantine SS datés 1939 – très rares (!).

Le diamètre 2,5cm.

La couleur noire n’est pas due à la peinture, mais à l’oxydation – peuvent être nettoyés avec un produit pour argenterie.

Ils sont en nettement meilleure état que sur les photos qui sont très moyennes…

Trouvée à Köln, en Allemagne.

100% authentique.

 

49eur. pour 1 exemplaire

 

INSIGNE ALLEMAND « SEEFAHRT 1935 » du IIIème REICH.  /8209

 

Dimensions 4,5x4cm.

Avec le marquage du fabricant au verso.

Complet et en très bon état.

Trouvé à Gelsenkirchen, en Allemagne.

100% authentique.

 

25eur.

 

 

INSIGNE ALLEMAND « PIONIERE » de la SECONDE GUERRE.  /8435

 

Insigne de PIONIERE – Pionnier.

Modèle du 03/1940.

Avec 5 croix gammées dessus.

Avec les marquages du fabricant au verso.

Complets et en très bon état.

Trouvés à Gelsenkirchen, en Allemagne.

100% authentique.

 

25eur.

 

INSIGNE ALLEMAND « FRIEDRICH LE GRAND » DU III REICH. 1936.  /7786

 

Petit insigne massif de 1936 : « Friedrich le Grand » - personnage vénéré par Hitler.

A savoir que le côté face n’est nullement « piqué » par la corrosion – l’insigne a cet aspect stylisé d’origine (!).

Le diamètre 2,4cm.

Trouvés à Neukirchen, en Allemagne.

100% authentique.

 

13eur.

 

INSIGNE de PANZER de la SECONDE GUERRE.  /8127

 

Insigne très rare (!) de Panzertruppe en forme de char léger Panzerkampfwagen I -  PzKpfw I ou Panzer I.

Le Panzer I est le premier char d'assaut produit par Allemagne dans les années 1930 dans le cadre de son réarmement. Le modèle a combattu dans la guerre civile d'Espagne, en Pologne, à la bataille de France, en Norvège et au début des invasions de Russie et de l’Afrique.

Dimensions 4,7x2,8cm.

Trouvé à Wiesbaden, en Allemagne.

100% authentique.

 

   77eur.

 

INSIGNE ALLEMAND « 1 MAI 1936 » du IIIème REICH.  /9172

 

Insigne de journée/WHW de 1936.

Avec des marquages du fabricant au verso « GEBR. ALBERT  MENDEN I./W. ».

Le diamètre 3,5cm.

Complet et en très bon état.

Trouvées à Lehre, en Allemagne.

100% authentique.

 

20eur.

 

PLAQUE d’IDENTITE ALLEMANDE de l’INFANTERIE de la WEHRMACHT de la SECONDE GUERRE.  /7064

 

Plaque d’identification du soldat du 184ème Schützen-Ersatz-Bataillon 

d’Infanterie de la Wehrmacht.

Avec une double gravure « SCHTZ. ERS. KP. 2./184 5167 » pour la 2ème Compagnie du 184ème Schützen-Ersatz-Bataillon.

Le 184ème Schützen-Ersatz-Bataillon a été formé le 26 août 1939 à Lingen an der Ems, dans le district militaire VI, au sein de la 166ème Division d’Infanterie. Le 5 novembre 1939, le bataillon est transféré à Deutsch Eylau en Prusse occidentale et, le 27 novembre 1939, le bataillon y forme le III. Bataillon du 345ème Régiment d’Infanterie de la 196ème Division d’Infanterie et part pour Norvège. En janvier 1943, le 184ème Schützen-Ersatz-Bataillon est transféré à Stoby au Danemark. A partir du 1er février 1943, le bataillon est subordonné à la 176ème Division. De 1943 et jusqu’à la fin de la guerre le 184ème Schützen-Ersatz-Bataillon est à Danemark.

Dimensions réglementaires : 7x5cm.

Trouvés à Appeln, en Allemagne.

100% authentique.

 

45eur.

 

EPAULETTES de la VAREUSE du MUSICIEN SS.  /7884

  

Grandes épaulettes de manches de la vareuse du musicien SS – très rare (!).

Avec les marquages du fabricant « SS RZM 0/39 B&T » au verso de chaque pièce.

Dimensions d’une pièce 24x10,5cm.

Trouvé à Berlin.

100% authentique.

 

160eur.

 

INSIGNE ALLEMAND de la « HITLER JUGEND » /IIIème REICH. 1936  /8463

 

Modèle de la Jugendfest 1936.

Dimensions 4x3,5cm.

Trouvé à Uetersen, en Allemagne.

100% authentique.

 

28eur.

 

INSIGNE ALLEMAND de la HITLER JUGEND de la SECONDE GUERRE. 1939.  /8465

 

HJ 1939.

Fait en carton enbouti.

Le diamètre 3,7cm.

Complet et en excellent état.

100% authentique.

 

25eur.

 

 

INSIGNE ALLEMAND du REICHSKOLONIALBUND du IIIème REICH.  /8223

 

Insigne colonial des colonies allemandes de l’Afrique – rare.

REICHSKOLONIALBUND a existé entre 1936 et 1943.

Avec les marquages « Ges. Gesch. » et le logo du fabriquant au verso.

Hauteur sans épingle : 2cm.

Complet et en excellent état.

Trouvé à Gelsenkirchen, en Allemagne.

100% authentique.

 

45eur.

 

PLAQUE d’IDENTIFICATION des VOLONTAIRES de la PANZER-SS de la SECONDE GUERRE.  /8357

 

Plaque d’identification du V. SS-Freiwilligen-Gebirgskorps - très rare.

Avec un double marquage « SS F.P.A. (mot) 105 » pour SS Freiwilligen Panzer Abteilung motorisiert 105 – 105ème unité motorisée des volontaires de la Panzer-SS – l’unité qui faisait partie du V. SS-Freiwilligen-Gebirgskorps – 5ème Corps de montagne volontaire de la SS.

Le numéro personnel « 266 » est doublement marqué au verso.

Le Vème SS-Freiwilligen-Gebirgskorps a été créé à Berlin, le 1er juillet 1943, sous le commandement du SS Obergruppenführer Artur Phleps. Les troupes du Corps étaient rassemblées dans la zone d'entraînement militaire de Milowitz, près de Prague. En octobre 1943, le corps fut transféré en Bosnie, où il fut subordonné à la 2e armée blindée. Le corps était principalement utilisé pour des opérations de répression des partisans de Tito. Le quartier général était à Mostar. À la suite de l'opération de Belgrade de l'Armée rouge, le corps fut contraint de se retirer de Bosnie à la fin de 1944. En février 1945, après que l'Armée rouge a fait une large percée sur le front oriental allemand, lors de l'opération Vistule-Oder, le corps fut transféré dans la région de Francfort (Oder)/Guben, où il fut subordonné à la 9e armée de la Groupe d'armées de la Vistule. Après la bataille des hauteurs de Seelow en avril 1945, le corps s'est retrouvé dans la poche de Halbe, d'où seule une petite partie a pu percer vers l'ouest et se rendre en captivité américaine près de Tangermünde.

Trouvé à Mauer, en Allemagne.

100% authentique.

 

180eur.

 

 

INSIGNE ALLEMAND de la « DRL » du IIIe REICH.  /8286

 

Très rare insigne de cravate de la DRL - Deutscher Reichsbund für Leibesübungen de 1940.

Dimensions sans épingle 2,4x2,2cm.

La cotation de la version similaire de 1938 : 130€ (!)

Trouvé à Gelsenkirchen, en Allemagne.

100% authentique.

  

40eur.

DIPLOME & INSIGNE ALLEMANDS du IIIème REICH.  /7931

 

Diplôme & insigne sportif allemande du IIIème Reich.

Délivré en juillet 1938.

Dimensions du diplôme : 15,2x11,7cm.

Dimensions de l’insigne 7x3cm.

Trouvé à Brügger, en Allemagne.

100% authentique.

 

60eur.

 

INSIGNE SS.  /7711

 

Rare insigne SS "Schwarzen corps" de 1934.

Grande pièce - dimensions 8x5,3cm.

Trouvé à Lutherstadt Wittenberg, en Allemagne.

100% authentique.

 

130eur.

 

 

 

INSIGNE ALLEMAND de « EINWOHNERWEHR » du IIIème REICH.  /7907

 

Insigne de EINWOHNERWEHR – très rare (!)

Avec le marquage du fabricant « B. H. MAYER   PFORZHEIM » au verso.

Dimensions 2x2cm.

Prix de catalogue prof : 280€ (!)

Trouvé à Dortmund, en Allemagne.

100% authentique.

 

90eur.

INSIGNE ALLEMAND de « EINWOHNERWEHR » du IIIème REICH.  /7940

 

Insigne de EINWOHNERWEHR – très rare (!)

Version « or ».  

Prix du catalogue prof pour la version argent : 280€; les versions bronze et or n’y figurent même pas et celle en « or » doit être côté dans les 350€(!)

Avec le marquage du fabricant « B. H. MAYER  PFORZHEIM » au verso.

Dimensions 2x2cm.

Trouvé à Gelsenkirchen, en Allemagne.

100% authentique.

 

130eur.

INSIGNE ALLEMAND « TAG DER ARBEIT 1934 » du III REICH.  /8418

 

Insigne WHW « Tag der Arbeit » de 1934.

Le diamètre 3,5cm.

Avec les marquages du fabriquant au verso.

Trouvé à Gelsenkirchen, en Allemagne.

100% authentique.

 

18eur.

INSIGNE de l’ORGANISATION « DJA » du IIIème REICH.  /7132

 

Insigne de cravate de la DJA - Reichs-Jugendsportabzeichen – rare.

Modèle plaqué argent.

Hauteur 6,6cm.; le diamètre 1,5cm.

Avec les marquages du fabricant au verso : « WERNSTEIN JENA ».

Prix du catalogue prof : 45€

Complet et en très bon état.

100% authentique.

 

30eur.

 

PLAQUE de la “D.D.A.C.” du IIIe REICH.  /8157

 

Belle plaque de Der Deutsche Automobilclub - l’organisation parallèle à la NSKK.

Modèle bombé.

Dimensions 7,5x6cm.

Trouvé à Köln, en Allemagne.

100% authentique.

 

89eur.

 

 

INSIGNE ALLEMAND du IIIème REICH.  /7659

 

Insigne germanique WHW de la croix gammée.

Modèle WHW de 1940 - Winterhilfswerk organisé par la NSDAP (plus exactement par le ministère de propagande Goebbels qui a également cueilli tout les recettes) entre 1933 et 1945.

Avec les marquages du fabricant au verso.

Complet et en très bon état.  

Trouvés à Dortmund, en Allemagne.

100% authentique.

 

29eur.

 

AIGLE de la LUFTWAFFE ALLEMANDE de la SECONDE GUERRE.  /8400

 

L’aigle idem à celui de la casquette de la Luftwaffe, mais ce n’est pas un aigle de la casquette – aigle de décoration – très rare.

Pour les effets, comme album LW etc…

Complet avec les pattes de fixation au verso.

Trouvées à Dietzhölztal, en Allemagne.

100% authentique.

 

45eur.

 

PLAQUE d’IDENTITE ALLEMANDE du PIONNIER de la WEHRMACHT /SECONDE GUERRE.  /7125

 

Plaque personnelle d’identification du 16ème Pionier-Ersatz-Bataillon de la Wehrmacht.

Avec un double marquage « Stamm-Komp.Pi.Ers.Btl.16 » pour le 16ème Pionier-Ersatz-Bataillon.

Dimensions 7x5cm.

Le Pionier-Ersatz-Bataillon 16 a été créé le 15 avril 1940 au sein du 69ème Régiment d'Infanterie de la 156ème Division. Le 1er octobre 1942 l’unité est affectée à la 526ème Division, en Belgique. Cette plaque date d’avant 21 juillet 1944 quand l’unité est transformée en 16ème Panzer-Pionier-Ersatz-Bataillon.

Trouvée en Hessen, en Allemagne.

100% authentique.

 

69eur.

 

INSIGNE/PLAQUE de MANCHE du FREIKORPS ALLEMAND « BRIGADE EHRHARDT ».  /7894

 

Plaque de bras du célèbre Corps Franc BRIGADE EHRHARDT - très rare.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Brigade_Ehrhardt

Grande pièce - les dimensions 8x5,5cm.

Trouvé à Freyburg, en Allemagne.

100% authentique.

 

95eur.

 

INSIGNES ALLEMANDS du IIIème REICH.  /7750

 

Collection de 10 insignes des années 30 des panneaux d’indications routières du Reich.

Chaque insigne est marqué au verso et complet avec l’épingle d’accrochage.

Trouvés à Lichtentanne, en Allemagne.

100% authentique.

 

49eur.

PLAQUE d’IDENTITE ALLEMANDE de la FLAKARTILLERIE/PANZERGRUPPE de la LUFTWAFFE de la SECONDE GUERRE.  /7088

 

Plaque personnelle d’identification de la DCA/FLAKARTILLERIE de la LUFTWAFFE.

Avec un double marquage « 11155 L. Flak - Ers. Abt. 94 » pour le 94ème Leichte Flak-Ersatz-Abteilung (motorisé).

En décembre 1938, le 94ème Flak déménage à Krems, où il est affecté à Luftgaukommando XVII. En 1939 il est composé de trois batteries et déménage à Moravie-Schönberg, où il a été affecté au Luftgaukommando VIII. En septembre 1939, le 94ème Leichte Flak-Ersatz-Abteilung est en soutien de la 4ème Leichte Division en Pologne, laquelle, dès mai 1940, combat en France étant renommé en 9ème Panzer Division. La 9ème Panzer Division est formée le 3 janvier 1940 à partir de la 4èmeLeichte Division. Au début de la campagne de l'Ouest, la 9ème Pz-Division a avancé de la région de Wesel via Cleve aux Pays-Bas. Elle a atteint Moerdijk via s'Hertogenbosch le 12 mai et Rotterdam via Dordrecht le 14 mai. La division passa ensuite par La Haye et Amsterdam, tourna vers l'est et marcha le long de la Meuse jusqu'à Roermond le 17 mai. La division a ensuite basculé à nouveau vers l'ouest via Hirson et a atteint Doullens le 24 mai, où elle a été arrêtée avant Dunkerque par l'ordre d'Hitler. Après la reprise de l'attaque allemande, la division entre à Dunkerque, le 1er juin 1940. Avant même la chute définitive de la ville, la première phase de la campagne de l'ouest était terminée pour la division et elle se déplaça vers la région au sud d'Amiens. Au cours de la deuxième phase de la campagne, la "bataille de France", la division et sa 94ème Leichte Flak-Ersatz-Abteilung franchissent la "ligne Weygand" au nord de Clermont, avance sur Coullommiers et atteint Sens, le 15 juin. Le 19 juin, Roanne est atteinte. De là, la division tourna vers le nord-ouest et marcha via Orléans et Poitiers jusqu'à Branne, qui fut atteinte le 25 juin. C'est là que la campagne de l'Ouest s'est terminée pour la division. À partir de juin 1941, le 94ème Flak combat en Russie, au sein de la 2ème Panzergruppe – « Armeegruppe Guderian ». Au début de la campagne de l'Est, la 2ème Panzergruppe a d'abord franchi les positions frontalières russes. Après avoir capturé Brest-Litvosk, 94ème Leichte Flak-Ersatz-Abteilung a combattu dans l'oblast de Pripet à l'est de Brest. Après cela vint la bataille de Bialystok-Slonim. Après l'avance sur Kobryn, le 2ème PanzerGroupe a été impliqué dans les batailles de poche près de Białystok et Minsk. Puis la Bérésina fut traversée à Bobruisk et Borisov et le Dniepr à Mogilev. Après la bataille de la poche près de Smolensk, le 94ème Leichte Flak-Ersatz-Abteilung a dû s'abstenir d'avancer davantage vers Moscou. Il a été redéployée vers le sud pour participer à la bataille de Kyev. Le 94ème Flak a traversé le Sejm le 9 septembre et a atteint Romny un jour plus tard. Le 15 septembre, à Lochwiza, la connexion avec la 1ère Panzergruppe a été réalisée et l'anneau autour du front sud-ouest soviétique a été fermé. Après un regroupement dans la région de Gluchow, l'opération Taifun a suivi début octobre. Déployée dans le secteur sud de la bataille de Moscou, la 2ème Panzerarmee est renforcée par le LIII. Armeecorps dressé contre Tula et arrêté en arc de front par les contre-attaques soviétiques à partir du 6 décembre 1941. Le 94ème Flak est alors rejetée sur la ligne Kirov-Bolkhov-Mzensk. Jusqu'au 18 avril 1942, des combats défensifs s'ensuivirent dans la zone au nord-est d'Orel et à l'ouest et au nord-ouest de Szuchinitschi. Des combats défensifs dans la zone du centre du groupe d'armées suivirent jusqu'à l'été 1943, notamment des combats défensifs au nord de Bolchow en juillet 1942. En juillet 1943, la 94ème Flak participe à l'offensive allemande près de Koursk, "Opération Citadelle". Avec la 9e armée, elle forme la pince nord de l'offensive allemande.  L'attaque allemande débute le 5 juillet 1943. Au soir du 5 juillet, les fers de lance de l'attaque allemande ont pénétré les premières défenses russes sur une largeur de 15 kilomètres et jusqu'à huit kilomètres de profondeur. Les deux camps ont subi de lourdes pertes. Le 6 juillet 1943, une importante bataille de chars éclate dans la région de Ponyri et Sobowowka. Le matin du 7 juillet, la 2ème Panzerarmee avec la XXXXI et XXXVII PanzerCorps. Plus de 400 chars et quatre divisions d'infanterie ont avancé le long de la ligne de chemin de fer Ponyri-Olkhovatka. La cible de l'attaque était la gare de Ponyri, une plaque tournante du transport dans la région pour les deux parties. Après de violents combats, les troupes allemandes parviennent à pénétrer dans la ville, mais ne la conquièrent pas. Au soir du 7 juillet, les attaquants allemands avaient gagné du terrain à grands frais. Jusqu'au 11 juillet, malgré de lourdes pertes, la partie allemande n'a pas réussi à faire de progrès significatifs. Le 12 juillet, l'Armée rouge lance sa contre-offensive près d'Orel. Les unités de l'Armée rouge, en coopération coordonnée avec de grandes unités partisanes, qui se préparaient à cette journée depuis des mois, ont percé les faibles lignes allemandes de la 2ème PanzerArmee et ont réalisé une pénétration immédiate d'environ 20 kilomètres de profondeur. Il y avait donc un danger de percée en direction d'Orel et d'encerclement de la 9e Armée. La seule option laissée aux forces offensives allemandes était d'interrompre immédiatement l'attaque déjà embourbée en direction de Koursk et de se diriger vers le nord avec les divisions de réserve restantes. L'objectif de l'opération Zitadelle d'enfermer et de détruire une grande partie des forces soviétiques concentrées dans le coude de Koursk était ainsi devenu impossible. De violents combats s'ensuivirent dans ce secteur du front. Début août 1943, l'arc frontal d'Orel est abandonné. Le 94ème Leichte Flak-Ersatz-Abteilung a été retiré des opérations de première ligne à la mi-août 1943 et transféré au groupe d'armées F dans les Balkans. Là, 94ème Flak au sein de la 2ème Panzergruppe était chargé de désarmer les unités italiennes en Yougoslavie. Au cours du désarmement des unités italiennes, des combats éclatent en septembre 1943 pour les îles de Corfou et de Céphalonie et contre les partisans yougoslaves. À partir de janvier 1944, 94ème Leichte Flak-Ersatz-Abteilung était subordonné à l'état-major du 6ème Flak Regiment de la 18ème Flak Division. A à partir de mai 1944, le 94ème Flak fait parti du 34ème Flak Regiment de la 10ème Flak Brigade. De retour sur le front russe, en juin 1944, le 94ème Leichte Flak-Ersatz-Abteilung a été massacré à Bobrouisk et fut donc dissous en août 1944.

Trouvée à Dortmund, en Allemagne.

100% authentique.

 

77eur.

 

 

 

Tout article au prix supérieur à 50euros peut être payé en plusieurs fois!