Pour accéder aux photos détaillées - cliquez sur l'image de l'annonce. L'accès aux photos de certains articles réglementés nécessite un code d'accès - à le demander via "Contact".

Pour commander, merci d'indiquer impérativement le numéro de l'article figurant dans chaque dénominatif.

Si vous désirez faire partie des bénéficiaires de newsletters contenant les nouvelles mises en vente – merci de m’envoyer votre demande.

 

Insignes I

INSIGNE ALLEMAND du IIIème REICH.  /7077

 

Insigne de la NSDAP de 1935.

Dimensions 5x3,5cm.

Trouvé à Dortmund, en Allemagne.

100% authentique.

 

35eur.

 

 

INSIGNES ALLEMAND de la « DLV » de la SECONDE GUERRE.  /1449

 

Insigne d’avion « DLV ».

Les dimensions 3x3,3cm.

Trouvé à Strausberg, en Allemagne.

100% authentiques.

 

15eur.

 

 

INSIGNE DE REITER HJ ALLEMAND de la SECONDE GUERRE.  /7581

 

Insigne sportif de l’équitation de la Hitler Jugend – très rare (!).

Fait en bronze.

Avec les marquages du fabricant au verso.

Le diamètre 3,1cm.

Trouvée à Bocholt, en Allemagne.

100% authentique.

 

55eur.

 

INSIGNES ALLEMANDS de la SECONDE GUERRE.  /6211

 

Lot de 5 insignes :

-        insigne « 1 mai 1937 »

-        insigne « 29 mars 1936 »

-        insigne de manche de la Kriegsmarine

-        insigne de la patte d’épaule de la Luftwaffe

-        pièce e monnaie 50 pfening de 1940.

Trouvé à Dortmund, en Allemagne.

100% authentique.

 

24eur.

 

INSIGNE ALLEMAND « 1 MAI 1938 » du IIIme REICH.  /3141

 

Modèle WHW « 1 MAI 1938 ».

WHW - Winterhilfswerk - Secours d'hiver, organisé par la NSDAP (plus exactement par le ministère de propagande Goebbels qui a également cueilli tout les recettes) entre 1933 et 1945.

Distribué durant le IIIème Reich contre les donations.

Durant les journées de collecte ce type d’insignes été vendus par les membres des organisations affiliées à la NSDAP : SA, SS, HJ, DAF, RAD, ...; l’armée et la police. A savoir que durant les journées de quête, la SA et la SS avez l’habitude de mener des arrestations massives des mendiantes, afin de diminuer cette «concurrence déloyale».

Fait en matière plastique avec l’épingle au verso en fer.

Avec le marquage du fabricant au verso: « Richard Sieper & Söhne  Lüdenscheid ».

Le diamètre 3,5cm.

Complet et en excellent état.

Trouvé à Dortmund, en Allemagne.

100% authentique.

 

20eur.

 

INSIGNE ALLEMAND « DRLG » de la SECONDE GUERRE.  /4092

 

Insigne/brevet de l’organisation « DRLG ».

Dimensions 21x8mm.

Complet et en très bon état.

Prix du catalogue prof.: 35€

Trouvé à Kiel, en Allemagne.

100% authentique.

 

29eur.

 

MONNAIES ALLEMANDES de la SECONDE GUERRE.  /4468

 

Lot de 20 pièces de monnaie du 3ème Reich.

Valeur de chaque pièce : 1 Reichspfennig. Le diamètre 1,7cm.

Datés de 1940-1944.

Trouvé à Dortmund, en Allemagne.

100% authentique.

 

49eur.

 

JETONS /MONNAIE de la CANTINE SS.  /9171

 

Jeton/monnaie de la cantine SS datés 1939 – très rares (!).

10 exemplaires disponibles.

Le diamètre 2,5cm.

Trouvées à Lehre, en Allemagne.

100% authentique.

 

49eur. pour 1 exemplaire

 

INSIGNES ALLEMANDS GERMANIQUES du IIIème REICH.  /1017

 

Collection de 7 insignes en forme de boucliers germaniques de la fabrication de 1941.

Modèle WHW - Winterhilfswerk - Secours d'hiver, organisé par la NSDAP (plus exactement par le ministère de propagande Goebbels qui a également cueilli tout les recettes) entre 1933 et 1945.

Distribué durant le IIIème Reich contre les donations. Durant les journées de collecte ce type d’insignes été vendus par les membres des organisations affiliées à la NSDAP : SA, SS, HJ, DAF, RAD, ...; l’armée et la police. A savoir que durant les journées de quête, la SA et la SS avez l’habitude de mener des arrestations massives des mendiantes, afin de diminuer cette «concurrence déloyale».

Le diamètre des ronds 3cm ; la hauteur des allongés : 3,6cm, 3,6cm, 3,2cm, 3cm.

Avec les marquages du fabricant au verso.

Pièces massives.

100% authentiques.

 

15eur. pour 1 exp.

 

INSIGNES ALLEMAND du IIIème REICH.  /5726

 

Lot de 4 insignes WHW.

Trouvé à Ulm, en Allemagne.

100% authentiques.

 

22eur.

 

 

 

INSIGNES CATHOLIQUES du IIIème REICH.  /2401

 

3 insignes catholiques de 1935.

L’église catholique a fait des miracles de la prouesse de « l’ouverture de l’esprit » vers le régime nazi – les insignes vont avec :)

Trouvés à Berlin.

100% authentiques.

 

39eur.

 

 

INSIGNES D’UNIFORMES.  /3192

 

2 grands insignes brodés d’uniformes d’après guerre :

1. Insigne de para italien,

2. Insigne de para (danois?).

Trouvés en Allemagne.

100% authentiques.

 

10eur.

 

INSIGNE ALLEMAND de l’ORGANISATION « D.A.S.L. » du IIIème REICH.  /5143

 

Modèle très rare (!).

DAS pour Deutscher Athletik-Sport

Petit bijou – plaqué or (!).

Dimensions 1,5x1,1cm.

Trouvées à Krummsee, en Allemagne.

100% authentique.

 

45eur.

 

 

INSIGNE ALLEMAND de l’ORGANISATION « D.G.R.S. » du IIIème REICH.  /5146

 

Insigne rare du membre de la DGRS – Deutsche Gesellschaft zur Rettung Schriffbrüchiger

Société allemande pour le secours de personnes en détresse (sauvetage en mer).

Modèle du début des années 30.

Dimensions 2x1,9cm.

Trouvées à Krummsee, en Allemagne.

100% authentique.

 

35eur.

 

INSIGNE ALLEMAND de l’ORGANISATION « DSB » du IIIème REICH.  /5467

 

Epingle de cravate de la BSB - insigne sportif féminin.

Avec les marquages du fabricant au verso, dont GES. GESCH. 

Trouvé à Dortmund, en Allemagne.

100% authentique.

 

13eur.

 

 

INSIGNE ALLEMAND de KYFFHAUSER du IIIème REICH.  /5150

 

Modèle de l’organisation Kyffhauser.

Dimensions 1,7x1,2cm.

Trouvées à Krummsee, en Allemagne.

100% authentique.

 

27eur.

 

 

INSIGNE de la COMPAGNIE « KLM » de la SECONDE GUERRE.  /5699

 

Epingle de cravate de la KLM, modèle des années 30 - rare.

Dimensions sans épingle 2,2x1,4cm.

Trouvé à Krummsee, en Allemagne.

100% authentique.

 

15eur.

 

PLAQUE d’IDENTITE ALLEMANDE de la LUFTWAFFE de la SECONDE GUERRE.  /6834

 

Plaque personnelle d’identification de la Luftwaffe 

Avec un double marquage « Lw. Bau Kp. 16/VI 370 » pour Luftwaffe Bau Kompanie 16/VI 370 – l’unité de l’état major LW.

Durant la guerre, cette unité a combattu, dès le 1941, principalement sur le front russe.

Avec plusieurs marquages faits à la main, au verso, dont la date 1939/40.

Dimensions 7x5cm.

Trouvée à Appeln, en Allemagne.

   100% authentique.

 

   55eur.

 

PLAQUE de la NSV du IIIème REICH.  /4285

 

Plaque de l’Organisation NSV - Nationalsozialistische Volkswohlfahrt.

GAU BADEN.

Créée en 1933 et dissoute avec la fin de la guerre. Composée principalement d'infirmières, cette organisation assura un ravitaillement à grande échelle.

Le diamètre 7,3cm.

Trouvée à Dortmund, en Allemagne.

100% authentique.

 

80eur.

 

BAGUE SS.  /9166

 

Modèle Totenkopf de la SS/Waffen-SS.

Taille moyenne – le diamètre interne 20-21mm.

A faire briller.

Trouvé à Hannover, en Allemagne.

100% authentique.

 

125eur.

 

 

INSIGNE ALLEMAND de la NSDAP /IIIème REICH.  /4320

 

Grand insigne de la NSDAP « GAUTAG WIEN 1939 ».

Le diamètre 4,3cm.

Avec le marquage du fabricant au verso : « FRIEDR. ORTH  WIEN 56 ».

Il est plus bel quesur les photos. 

Trouvé à Übersee, en Allemagne.

100% authentique.

 

28eur.

 

INSIGNES ALLEMANDS de la SECONDE GUERRE.  /4401

 

Lot de 4 insignes en forme de bombe, mine et obus qui figurent dans le catalogue prof Reichsstraßensammlungs-Katalog.

Avec les marquages du fabriquant au verso.

Trouvée à Gelsenkirchen, en Allemagne.

100% authentiques.

 

49eur.

 

 

PLAQUE d’IDENTITE ALLEMANDE de la FLAKARTILLERIE/PANZERGRUPPE de la LUFTWAFFE de la SECONDE GUERRE.  /6999

 

Plaque personnelle d’identification de la DCA/FLAKARTILLERIE de la LUFTWAFFE.

Avec un double marquage « 11155 L. Flak - Ers. Abt. 94 » pour le 94ème Leichte Flak-Ersatz-Abteilung (motorisé).

En décembre 1938, le 94ème Flak déménage à Krems, où il est affecté à Luftgaukommando XVII. En 1939 il est composé de trois batteries et déménage à Moravie-Schönberg, où il a été affecté au Luftgaukommando VIII. En septembre 1939, le 94ème Leichte Flak-Ersatz-Abteilung est en soutien de la 4ème Leichte Division en Pologne, laquelle, dès mai 1940, combat en France étant renommé en 9ème Panzer Division. La 9ème Panzer Division est formée le 3 janvier 1940 à partir de la 4èmeLeichte Division. Au début de la campagne de l'Ouest, la 9ème Pz-Division a avancé de la région de Wesel via Cleve aux Pays-Bas. Elle a atteint Moerdijk via s'Hertogenbosch le 12 mai et Rotterdam via Dordrecht le 14 mai. La division passa ensuite par La Haye et Amsterdam, tourna vers l'est et marcha le long de la Meuse jusqu'à Roermond le 17 mai. La division a ensuite basculé à nouveau vers l'ouest via Hirson et a atteint Doullens le 24 mai, où elle a été arrêtée avant Dunkerque par l'ordre d'Hitler. Après la reprise de l'attaque allemande, la division entre à Dunkerque, le 1er juin 1940. Avant même la chute définitive de la ville, la première phase de la campagne de l'ouest était terminée pour la division et elle se déplaça vers la région au sud d'Amiens. Au cours de la deuxième phase de la campagne, la "bataille de France", la division et sa 94ème Leichte Flak-Ersatz-Abteilung franchissent la "ligne Weygand" au nord de Clermont, avance sur Coullommiers et atteint Sens, le 15 juin. Le 19 juin, Roanne est atteinte. De là, la division tourna vers le nord-ouest et marcha via Orléans et Poitiers jusqu'à Branne, qui fut atteinte le 25 juin. C'est là que la campagne de l'Ouest s'est terminée pour la division. À partir de juin 1941, le 94ème Flak combat en Russie, au sein de la 2ème Panzergruppe – « Armeegruppe Guderian ». Au début de la campagne de l'Est, la 2ème Panzergruppe a d'abord franchi les positions frontalières russes. Après avoir capturé Brest-Litvosk, 94ème Leichte Flak-Ersatz-Abteilung a combattu dans l'oblast de Pripet à l'est de Brest. Après cela vint la bataille de Bialystok-Slonim. Après l'avance sur Kobryn, le 2ème PanzerGroupe a été impliqué dans les batailles de poche près de Białystok et Minsk. Puis la Bérésina fut traversée à Bobruisk et Borisov et le Dniepr à Mogilev. Après la bataille de la poche près de Smolensk, le 94ème Leichte Flak-Ersatz-Abteilung a dû s'abstenir d'avancer davantage vers Moscou. Il a été redéployée vers le sud pour participer à la bataille de Kyev. Le 94ème Flak a traversé le Sejm le 9 septembre et a atteint Romny un jour plus tard. Le 15 septembre, à Lochwiza, la connexion avec la 1ère Panzergruppe a été réalisée et l'anneau autour du front sud-ouest soviétique a été fermé. Après un regroupement dans la région de Gluchow, l'opération Taifun a suivi début octobre. Déployée dans le secteur sud de la bataille de Moscou, la 2ème Panzerarmee est renforcée par le LIII. Armeecorps dressé contre Tula et arrêté en arc de front par les contre-attaques soviétiques à partir du 6 décembre 1941. Le 94ème Flak est alors rejetée sur la ligne Kirov-Bolkhov-Mzensk. Jusqu'au 18 avril 1942, des combats défensifs s'ensuivirent dans la zone au nord-est d'Orel et à l'ouest et au nord-ouest de Szuchinitschi. Des combats défensifs dans la zone du centre du groupe d'armées suivirent jusqu'à l'été 1943, notamment des combats défensifs au nord de Bolchow en juillet 1942. En juillet 1943, la 94ème Flak participe à l'offensive allemande près de Koursk, "Opération Citadelle". Avec la 9e armée, elle forme la pince nord de l'offensive allemande.  L'attaque allemande débute le 5 juillet 1943. Au soir du 5 juillet, les fers de lance de l'attaque allemande ont pénétré les premières défenses russes sur une largeur de 15 kilomètres et jusqu'à huit kilomètres de profondeur. Les deux camps ont subi de lourdes pertes. Le 6 juillet 1943, une importante bataille de chars éclate dans la région de Ponyri et Sobowowka. Le matin du 7 juillet, la 2ème Panzerarmee avec la XXXXI et XXXVII PanzerCorps. Plus de 400 chars et quatre divisions d'infanterie ont avancé le long de la ligne de chemin de fer Ponyri-Olkhovatka. La cible de l'attaque était la gare de Ponyri, une plaque tournante du transport dans la région pour les deux parties. Après de violents combats, les troupes allemandes parviennent à pénétrer dans la ville, mais ne la conquièrent pas. Au soir du 7 juillet, les attaquants allemands avaient gagné du terrain à grands frais. Jusqu'au 11 juillet, malgré de lourdes pertes, la partie allemande n'a pas réussi à faire de progrès significatifs. Le 12 juillet, l'Armée rouge lance sa contre-offensive près d'Orel. Les unités de l'Armée rouge, en coopération coordonnée avec de grandes unités partisanes, qui se préparaient à cette journée depuis des mois, ont percé les faibles lignes allemandes de la 2ème PanzerArmee et ont réalisé une pénétration immédiate d'environ 20 kilomètres de profondeur. Il y avait donc un danger de percée en direction d'Orel et d'encerclement de la 9e Armée. La seule option laissée aux forces offensives allemandes était d'interrompre immédiatement l'attaque déjà embourbée en direction de Koursk et de se diriger vers le nord avec les divisions de réserve restantes. L'objectif de l'opération Zitadelle d'enfermer et de détruire une grande partie des forces soviétiques concentrées dans le coude de Koursk était ainsi devenu impossible. De violents combats s'ensuivirent dans ce secteur du front. Début août 1943, l'arc frontal d'Orel est abandonné. Le 94ème Leichte Flak-Ersatz-Abteilung a été retiré des opérations de première ligne à la mi-août 1943 et transféré au groupe d'armées F dans les Balkans. Là, 94ème Flak au sein de la 2ème Panzergruppe était chargé de désarmer les unités italiennes en Yougoslavie. Au cours du désarmement des unités italiennes, des combats éclatent en septembre 1943 pour les îles de Corfou et de Céphalonie et contre les partisans yougoslaves. À partir de janvier 1944, 94ème Leichte Flak-Ersatz-Abteilung était subordonné à l'état-major du 6ème Flak Regiment de la 18ème Flak Division. A à partir de mai 1944, le 94ème Flak fait parti du 34ème Flak Regiment de la 10ème Flak Brigade. De retour sur le front russe, en juin 1944, le 94ème Leichte Flak-Ersatz-Abteilung a été massacré à Bobrouisk et fut donc dissous en août 1944.

Trouvée à Dortmund, en Allemagne.

100% authentique.

 

69eur.

 

INSIGNE ALLEMAND « REICHSPARTEITAG 1938 » du III REICH.  /3622

 

Insigne de la réunion annuelle de la NSDAP en 1938.

Avec les marquages au verso „W.REDO SAARLAUTERN“.

Complet avec l’épingle au verso.

Trouvé en Berlin.

100% authentique.

 

33eur.

 

INSIGNES ALLEMANDS du IIIème REICH.  /3963

 

Lot de 3 insignes de la ville de Hambourg.

Trouvés à Fehmarn, en Allemagne.

100% authentiques.

 

45eur.

 

 

INSIGNE ALLEMAND « REICHSVERBAND DES KRAFTFAHRGEWERBES » du IIIème REICH.  /4112

 

Badge du membre de « Reichsverband des Kraftfahrgewerbes» / «l’Association de l’industrie du transport automobile du Reich » - très rare (c’est les premiers que j’ai en 20 ans en ce modèle).

Avec l’aigle assis sur le volant de voiture.

Avec le marquage du fabricant Paulmann & Crone de Ludenscheid au verso.

Le diamètre 2,1cm.

La valeur en bon état dans le catalogue prof. : 100€

 

39eur.

 

INSIGNE ALLEMAND du IIIème REICH.  /4898

 

Modèle rare (!) de la croix de 1933.

Dimensions 4,5x4,5cm.

Trouvé à Saarbrücken, en Allemagne.

100% authentique.

 

49eur.

 

 

INSIGNE de l’ORGANISATION DJA du IIIème REICH.  /5460

 

Insigne de cravate de la DJA - Reichs-Jugendsportabzeichen – rare.

Modèle plaqué argent.

Hauteur 6,6cm.; le diamètre 1,5cm.

Avec les marquages du fabricant au verso: « WERNSTEIN JENA ».

Prix du catalogue prof : 45€

Complet et en très bon état.

100% authentique.

 

33eur.

 

INSIGNE ALLEMAND du IIIème REICH.  /4573

 

Le diamètre 2,2cm.

Avec le marquage du fabricant au verso.

Trouvé à Brietlingen, en Allemagne.

100% authentique.

 

28eur.

 

 

INSIGNE ALLEMAND de la PREMIERE GUERRE.  /5596

 

Insigne du musicien de la première guerre qui est toujours en service sous le IIIème Reich.

Côté face plaqué argent.

Dimensions 3,7x3,7cm.

Trouvé à Dortmund, en Allemagne.

100% authentique.

 

15eur.

 

 

INSIGNES ALLEMANDS du IIIème REICH.  /5385

 

Lot de 4 insignes germaniques WHW, représentant des swastikas de l’antiquité (insigne représentatif de la tribu germanique des Alamans, vers l’an 600, etc…)

Modèle WHW de 1940 - Winterhilfswerk - Secours d'hiver, organisé par la NSDAP (plus exactement par le ministère de propagande Goebbels qui a également cueilli tout les recettes) entre 1933 et 1945.

Avec les marquages du fabricant au verso de chaque insigne.

Trouvés à Stein, en Allemagne.

Complets et en très bon état.  

100% authentiques.

 

75eur.

 

INSIGNE ALLEMAND du IIIème REICH.  /5580

 

Collection de 10 insignes des années 30 des panneaux d’indications routières du Reich.

Chaque insigne est marqué au verso.

Trouvé à Wolfpassing, Allemagne.

100% authentique.

 

49eur.

 

 

INSIGNE ALLEMAND « REICHSLUFTSCHUTZ » de la SECONDE GUERRE.  /7841

 

Modèle de REICHSLUFTSCHUTZ - très rare.

Le diamètre 2,7cm.

Prix du catalogue prof : 150€.

Trouvé à Petershagen, en Allemagne.

100% authentique.

 

120eur.

 

INSIGNE ALLEMAND de la KRIEGSMARINE de la SECONDE GUERRE.  /8045

 

Insigne de manche du sous-officier de Transmission de la Kriegsmarine - très rare.

L’insigne métallique ; en tissu pour les rangs inférieurs.

Grande pièce : 8,8x6,8cm.

Modèle incurvé.

Trouvé à Dortmund, en Allemagne.

100% authentique.

 

55eur.

INSIGNE ALLEMAND du IIIème REICH.  /5083

 

Modèle très rare de la journée militaire « GARNISON TAG » de 1936.

Le diamètre 5cm.

Complet et en excellent état.

Trouvé à Singen, en Allemagne.

100% authentique.

 

35eur.

 

PLAQUE ALLEMANDE de la NSKK du IIIème REICH.  /5334

 

Belle petite plaque de la N.S.K.K. de 1936 - 

Nationalsozialistische Kraftfahrkorps – très rare.

Dimensions 10,5x10,5cm.

Trouvés à Senftenberg, en Allemagne. Fait parti de lot ayant appartenu à un membre de la NSKK.

100% authentique.

 

199eur.

 

 

INSIGNES ALLEMANDS du IIIème REICH. /5375

 

Lot de 4 insignes germaniques WHW, représentant des swastikas de l’antiquité (insigne représentatif de la tribu germanique des Alamans, vers l’an 600, etc…)

Modèle WHW de 1940 - Winterhilfswerk - Secours d'hiver, organisé par la NSDAP (plus exactement par le ministère de propagande Goebbels qui a également cueilli tout les recettes) entre 1933 et 1945.

Distribué durant le IIIème Reich contre les donations. Durant les journées de collecte ce type d’insignes été vendus par les membres des organisations affiliées à la NSDAP : SA, SS, HJ, DAF, RAD, ...; l’armée et la police. A savoir que durant les journées de quête, la SA et la SS avez l’habitude de mener des arrestations massives des mendiantes, afin de diminuer cette «concurrence déloyale».

Avec les marquages du fabricant au verso de chaque insigne.

Trouvés à Stein, en Allemagne.

Complets et en très bon état.  

100% authentiques.

 

79eur.

 

BAGUE SS.  /6512

 

Modèle Totenkopf de la SS/Waffen-SS.

Le diamètre interne: 21mm.

Trouvé à Alfeld, en Allemagne.

100% authentique.

 

130eur.

 

INSIGNES ALLEMANDS « DSB » du IIIème REICH.  /5640

 

Lot de 3 insignes sportifs féminins.

Avec les marquages du fabricant au verso, dont GES.GESCH. (disparu avec la fin de la guerre).

Le diamètre sans épingle de la plus grande pièce : 1,8cm.

Complets et en très bon état.

100% authentique.

 

40eur.

 

 

INSIGNE ALLEMAND du IIIème REICH.  /4690

 

Insigne WHW de la ville de Baden.

Dimensions 4,5x3,3cm.

Trouvé à Dortmund, en Allemagne.

100% authentique.

 

9eur.

 

 

INSIGNE ALLEMAND de JAGERBATAILLON SCHILL de la PROTECTION DES FRONTIERES du IIIème REICH.  /7950

 

Insigne de GRENZSCHUTZ-JAGERBATAILLON SCHILL – Bataillon de chasseurs de la garde des frontières - très rare (!)

Version « or ».

Dimensions 2x2cm.

Prix de catalogue prof : 125€ pour la version argent.

Trouvé à Köln, en Allemagne.

100% authentique.

 

89eur.

 

CROIX d’AUMONIER MILITAIRE ALLEMAND de la SECONDE GUERRE.  /6524

 

Feldgeistlichen kreuz – modèle règlementaire d’aumônier.

Grand modèle - dimensions: 15,5x7,5cm.

Trouvé à Angern, en Allemagne.

100% authentique.

 

85eur.

 

INSIGNE ALLEMAND du IIIème REICH.  /4659

 

Insigne Luthérien de 1933.

Dimensions 4,5x3cm.

Trouvé en Dortmund, en Allemagne.

100% authentique.

 

12eur.

 

 

PLAQUE de la NSKK du IIIème REICH.  /6624

 

Très rare plaque de Nationalsozialistische Kraftfahrkorps de Branbenburg de 1939.

Le diamètre 7cm.

Trouvée à Munchen, en Allemagne.

100% authentique.

 

120eur.

 

PLAQUE D’IDENTITE ALLEMANDE « VOLKSTURM » de la SECONDE GUERRE.  /5831

 

Plaque d’identification de VOLKSTURM – très rare (!).

Avec le marquage "9 D.V. 37-167-1"  (D.V. pour Deutsche Volksturm).

Le Volkssturm - la milice populaire allemande levée par la NSDAP en 1944 pour épauler la Wehrmacht dans la défense du territoire du Reich à la fin de la guerre. Cette mobilisation prévoyait un appel sous les armes de tous les hommes valides de 16 à 60 ans dans des unités régionales qui épauleraient les forces armées régulières dans la défense de territoires. La moitié des 80 000 défenseurs de Berlin proviennent du Volkssturm. Ils sont d'abord utilisés pour créer le réseau défensif de la forteresse de Berlin avant d'affronter directement les Soviétiques. Leur commandant en chef est Goebbels, alors commissaire à la défense de Berlin. La Hitler Jugend furent parmi les plus combatifs du Volkssturm.

Dimensions : 7x5cm.

Trouvé à Lohmar, en Allemagne.

100% authentique.

 

75eur.

 

BADGE du PRISONNIER DE GUERRE du STALAG 323 de la SECONDE GUERRE.  /6556

 

Badge d’identification du prisonnier de guerre alterné dans le camp de prisonniers allemand: STALAG 323.

STALAG ce situant sur le front de l’est/Ostland, en Poméranie Occidentale, au nord de la Pologne, à Linde et, ensuite, transféré en Ukraine de l’ouest (Ternopol). A savoir qu’il n’a pas interné uniquement les prisonniers de guerre soviétique, mais également d’autres nationalités, dont les britanniques capturés à Dunkerque en 1940, dont ils existent des témoignages…

Trouvé à Dortmund, en Allemagne.

   100% authentique.

 

   49eur.

 

INSIGNE ALLEMAND du  REICHS-LUFTSCHUTZ du IIIème REICH.  7853

 

Insigne très rare (!) : Reichs-Luftschutz Flugmeldedienst du 1er type.

Avec les marquages du fabricant au verso.

Le diamètre 2,5cm. 

Prix du catalogue prof : 250€(!).

Trouvée en Italie.

100% authentique.

 

120eur.

INSIGNE ALLEMAND DSB du IIIème REICH.  /6286

 

Lot de 3 insignes sportifs "DSB".

Avec les marquages du fabricant au verso, dont GES.GESCH. (disparu avec la fin de la guerre).

Les dimensions 2,3x2,3cm.

Complet et en excellent état.

Trouvé à Dortmund, en Allemagne.

100% authentique.

 

23eur.

 

PLAQUE D’IDENTITE de l’INFANTERIE ALLEMANDE de la WEHRMACHT de la SECONDE GUERRE.  /6885

 

Plaque d’identification du soldat de l’Artillerie.

Avec un double marquage « AB  3/Inf. Ers. Btl. 216.  92. » pour 216ème Infanterie-Ersatz-Bataillon.

Le 216ème Infanterie-Ersatz-Bataillon a été formé le 27 août 1939 à Minden, dans le district militaire VI au sein de la 166ème Division. Le 7 novembre 1939, le bataillon est transféré à Strasbourg. A partir du 1er février 1943, le bataillon est subordonné à la 176ème Division. Le 23 février 1943, le bataillon est transféré à Frederikshavn au Danemark et participe à la défense côtière. Le 15 février 1944, le bataillon de réserve est transféré à Grove et assure la sécurité de l'aérodrome de Grove. En septembre 1944, le bataillon est mobilisé en tant qu'unité Valkyrie. En octobre 1944, le 216ème bataillon a fusionné avec la 176ème Division d'Infanterie. Le 1er février 1945, les restes du bataillon formèrent le 2ème bataillon du 652ème régiment de grenadiers de la « Infanterie-Division de Berlin ».

Dimensions: 7x5cm.

Trouvée à Dortmund, en Allemagne.

100% authentique.

 

45eur.

 

CROIX d’AUMONIER MILITAIRE ALLEMAND de la SECONDE GUERRE.  /6102

 

Feldgeistlichen kreuz - modèle règlementaire - rare.

Dimensions: 10x4,7cm.

Trouvé à Baumholder, en Allemagne.

100% authentique.

 

69eur.

 

 

CROIX d’AUMONIER MILITAIRE ALLEMAND de la SECONDE GUERRE.  /6158

 

Feldgeistlichen kreuz - modèle règlementaire - rare.

Dimensions: 10x5cm.

Trouvé à Haselbach, en Allemagne.

100% authentique.

 

65eur.

 

INSIGNE ALLEMAND de la PREMIERE GUERRE.  /6069

 

« Südangler Reiterklub » - insigne de club d’équitation.

Dimensions 4,2x1,9cm.

100% authentique.

 

9eur.

 

INSIGNE ALLEMAND « DRLG » de la SECONDE GUERRE.  /1891

 

Insigne/brevet de l’organisation « DRLG ».

Dimensions sans épingle 21x8mm.

Complet et en très bon état.

Prix du catalogue prof: 35€

100% authentique.

 

25eur.

 

 

PLAQUE de la LUFTWAFFE ALLEMANDE de la SECONDE GUERRE.  /6663

 

Petite plaque de la Luftwaffe « Standort-Segel-Wettfahrten » - recompense « 3 place » pour la course de voile pour les pilotes – très rare.

Avec le brevet de pilot dessus.

Dimensions 7x6cm.

Trouvée à Ebergötzen, en Allemagne.

100% authentique.

 

140eur.

 

PLAQUE D’IDENTITE de l’ARTILLERIE ALLEMANDE de la SECONDE GUERRE.  /6873

 

Plaque d’identification du soldat de l’Artillerie.

Avec un double marquage « 1850  1.B. A.E.A. I/211 » pour 211ème Artillerie-Ersatz-Abteilung.

Le 211ème Artillerie-Ersatz-Abteilung été créé le 6 septembre 1939 à Wuppertal, dans le district militaire VI et était subordonné à la 156ème Division de la Wehrmacht. Le 1er octobre 1942, l’unité a été affectée à la 526ème Division de la Wehrmacht. Dès le 23 novembre 1942, elle est en service en Belgique. A partir du février 1943, la division est utilisée pour la protection côtière entre Boulogne et Etaples. Dès le 1er février 1944, l’unité entre dans le 149ème Régiment d’Artillerie de la 49ème Division d’Infanterie. A la mi-août 1944, l’unité avec sa division sont transférées en région parisienne afin d'être utilisée contre les troupes alliées. En raison de la supériorité des Alliés, la division, subissant de lourdes pertes, se retire via Bruxelles dans la zone entre Liège et Maastricht. À partir du 11 septembre 1944, la division repasse la frontière du Reich vers la région d'Aix-la-Chapelle pour le défendre. En 1945, l’unité était subordonnée à la 466ème Division. Le 24 mars 1945, elle combat les Anglais qui débarquent près de Bocholt dans le secteur de la division.

Dimensions: 7x5cm.

Trouvée à Dortmund, en Allemagne.

100% authentique.

 

49eur.

 

 

INSIGNE ALLEMANDE du « R.L.B. » du IIIème REICH.  /6960

 

Insigne du ReichsLuftschutzBund.

Avec le marquage du fabricant au verso.

Hauteur 3,5cm.

Trouvé à Strausberg, Allemagne.

100% authentique.

 

18eur.

 

PLAQUE d’IDENTITE ALLEMANDE de la SECONDE GUERRE.  /6967

 

Plaque d’identification du soldat de Nachrichtentruppe.

Avec une double gravure « 1331  1. /N.Ers. A. 5  A » pour le 5ème Nachrichten Ersatz Abteilung.

Dimensions réglementaires : 7x5cm.

Trouvés à Lichtentanne, en Allemagne.

100% authentique.

 

49eur.

 

PLAQUE d’IDENTITE ALLEMANDE  la LUFTWAFFE de la SECONDE GUERRE.  /6851

 

Plaque personnelle d’identification de l’escadron médical de l’Armée.  

Plus précisément, de la Luftwaffe : Prenzlau, une grande base militaire de la Luftwaffe, active de 1933 à 1945.

Avec un double marquage « HEERES-SAN. STAFFEL PRENZLAU » pour HEERES-SANITÄTSSTAFFEL PRENZLAU.

Dimensions 7x5cm.

Trouvée à Beeskow, en Allemagne.

100% authentique.

 

   55eur.

 

GRANDE MEDAILLE ALLEMANDE du NSFK /IIIe REICH.  /5265

 

Rare grande médaille du Nationalsozialistisches Fliegerkorps.

Modèle de 1939, version « argent ».

Avec un très beau (i) verso en relief.

Grande pièce massive avec le diamètre 8,2cm.

Trouvé à Dortmund, en Allemagne.

100% authentique.

 

235eur.

 

PLAQUE d’IDENTITE ALLEMANDE de LANDESSCHÜTZEN de la SECONDE GUERRE.  /6732

 

Plaque personnelle d’identification de Landesschützen – unité de protection.

Avec un double marquage « Landesschützen-Ers.-Batl. 12/ 1 Komp.  250 » pour Landesschützen Ersatz Bataillon 12/ 1 Kompanie  250.

Le Landesschützen -Ersatz-Bataillon 12 a été créé le 3 mars 1940 à Wiesbaden. Cette unité à fourni des soldats à un grand nombre d’unités, dont au Régiment de sécurité des transports de Paris. Disparait le 30 avril 1945.

   Trouvée à Appeln, en Allemagne.

   100% authentique.

 

   48eur.

 

PLAQUE d’IDENTIFICATION de l’ARMEE DE VLASOV de la SECONDE GUERRE.  /6935

 

Pièce exceptionnelle : la plaque d’identification de l’Armée de Vlasov (!) – l’armée russe des traitres qui ont passé du côté allemand.

Le véritable nom de « l’Armée de Vlasov » : Русская Освободительная Армия - Rouskaïa Osvoboditelnaïa Armia – l’Armée Russe de Libération – R.O.A./P.O.A.

Avec un double marquage en russe (!) « 0  42  2/ P.O.A. 3. БАТ ».  - P.O.A.= P.O.A. 3ème Bataillon.

l’Armée Russe de Libération fut organisée par l’ancien général russe Andrey Vlasov, qui tentait ainsi d’unifier tous les russes contre le régime bolchevique de Russie. Parmi les volontaires se trouvaient un grand nombre de prisonniers soviétiques, des Ostarbeiter (travailleurs de l’Est), et des émigrés « russes blancs ». La ROA n’eut pas d’existence officielle avant l’automne 1944, après que Himmler eut persuadé Hitler, très réticent, de permettre la formation de 10 divisions pour l’Armée de libération de la Russie. Au total, 71 bataillons servirent sur le front de l’Est et 42 bataillons servirent en Belgique, Finlande, France et en Italie. A la fin de la guerre, les unités de la ROA ont également participés à la bataille du Berlin.

Trouvé à  Antwerpen, en Belgique.

100% authentique. 

 

160eur.

 

INSIGNE ALLEMAND de l’ORGANISATION « DMKB » du IIIème REICH.  /5314

 

Bel insigne stylisé plaqué or de l’organisation DMKB.

Le diamètre sans épingle : 2,5cm.

Trouvé à Elsdorf-Westermühlen, en Allemagne.

100% authentique.

 

47eur.

 

 

PLAQUE ALLEMANDE de la « NSKK » du IIIème REICH.  /6345

 

Rare plaque de cours d’automobile et de moto de la NSKK du 1935.

NSKK - Nationalsozialistische Kraftfahrkorps.

Dimensions 9x6,8cm.

Trouvé à Köln, en Allemagne. 

100% authentique.

 

90eur.

 

PLAQUE ALLEMANDE du IIIème REICH.  /5340

 

Rare petite plaque massive 4. REICHSFAHRT BERLIN – 4ème Cours Automobile du Berlin.

Dimensions 8,2x7,5cm.

Trouvé à Dortmund, en Allemagne. 

100% authentique.

 

180eur.

 

 

PLAQUE D’IDENTITE de l’ARTILLERIE ALLEMANDE de la SECONDE GUERRE.  /6895

 

Plaque d’identification du soldat du 161ème Régiment d’Artillerie.

Avec un double marquage « 6. /A.R. 161  212 » pour « Artillerie-Regiment 161 » (« 212 » est la matricule personnelle).

Le 161ème Régiment d'Artillerie est formé le 16 août 1939 dans le district militaire I. Le 26 août 1939, juste avant l’invasion de la Pologne, le 161ème régiment est mobilisé et affecté à la 61ème Division d’infanterie. Le 1er septembre 1939, le 161ème Régiment d’Artillerie avec sa division traversa la frontière polonaise puis marcha via Mlawa, Ciechanow et Pultusk près de Wyszkow au-dessus du Bug, puis commença à prendre d'assaut Praga-Varsovie. Après une courte utilisation comme force d'occupation en Pologne, le 161ème A.R. a été transféré dans la région située entre Aix-la-Chapelle et Cologne. Au début de la campagne de l'ouest, il a marché de la région d'Aix-la-Chapelle en direction de Maastricht et participe à la prise de la forteresse d'Eben Emael, en Belgique. Ensuite, il participe à la poursuite de l'armée belge via Namur jusqu'au canal d'Ypres. Puis il passait par Menin et Messines jusqu'à Dunkerque. Au cours de la deuxième phase de la campagne, la « bataille de France », le 161ème A.R. et sa division ont traversé la Seine et Argentan jusqu'en Bretagne. Après la capitulation française, la division est restée ici en tant que force d'occupation jusqu'en janvier 1941. A partir du 22 juin 1941, la division et son 161ème régiment d’artillerie participent à l’invasion de Russie. Il a avancé de la zone au sud-est de Memel via Mitau, Riga et Wolmar en direction de Reval et, ensuite, a participé à de violents combats pour la ville. En septembre et octobre, la division occupe les îles baltes puis, après une breve remise en état, participe à l'avancée sur Tikhvin. En janvier 1942, le régiment a dut se replier sur le Volkhov. Toute l'année 1942, il se tenait sur le Volkhov et combattait dans la poche de Volkhov, à Grusino, Mostki, Gluschitza, dans le secteur de Tigoda, à Chudovo et sur les hauteurs de Sinyavino. En 1943, la 61ème division est de nouveau sur le Volkhov et combat à nouveau sur les hauteurs de Sinyavino, la zone autour de Mga, le bassin de Pogostje et la tête de pont de Kirishi. En septembre 1943, la division est transférée dans la région de Leningrad. Lorsque la grande offensive russe débute en janvier 1944, le 161ème A.R. doit se replier via Gatchina vers la Luga et la Narva. En avril 1944, le régiment a combattu sur le front de Narwa jusqu'en juin 1944, puis s'est déplacé vers la région de Dünaburg. De durs combats ont suivi au sud-ouest de Dünaburg, dans la zone autour de Walk puis dans la position de Segewold. En octobre 1944, la retraite au Kurland et les combats défensifs à Vainode suivirent. La 61ème division a ensuite été expédiée à Libau et transportée à Gotenhafen. Là, il a été rafraîchi et renommé en 61ème Volks-Grenadier-Division. La 61ème Volksgrenadier Division et son 161ème Régiment d’Artillerie ont été déployées dans la région de Gumbinnen. Des batailles défensives ont suivi près d'Insterburg , Trakehnen , sur le canal de Mazurie près d' Allenstein, Eylau prussien, Rosenwalde et Mehlsack . Après des violents combats, le régiment et toute sa division sont massacrés dans la poche de Heiligenbeil. Le 31 mars 1945, les restes de la division sont dissoutes et affectés à la 21ème division d'infanterie sous le nom du Grenadier Regiment 24. Le personnel a été déployé à Koenigsberg et a été fait prisonnier par les Russes lors de la chute de la ville.

Dimensions: 7x5cm.

Trouvée à Friedrichshafen, en Allemagne.

100% authentique.

 

80eur.

 

INSIGNE ALLEMAND de la «HITLER JUGEND /N.S.S.K. » du IIIème REICH.  /6744

 

Modèle plaqué or de la Nationalsozialistische Studenten Kampfhilfe/Soutien au combat des Etudiants National-Socialistes – très rare (!).

Le côté face est en céramique.

Avec le marquage au verso : « RZM M1/63 » pour le fabricant Steinhauer & Lück de Lüdenscheid.

Le diamètre 2,3cm.

Trouvé à Emden, en Allemagne, ensemble avec plusieurs autres effets d’HJ qui lui ont appartenus avant son passage chez la KM – voir dans mes autres ventes.

100% authentique.

 

110eur.

 

INSIGNE ALLEMAND « REICHSTAG » du IIIème REICH.  /6229

 

Insigne commémoratif de visite de Reichstag.

Modèle des années 30.

Le diamètre 3cm.

Trouvé à Hohenfelde, en Allemagne.

100% authentique.

 

28eur.

FIGURINES/JOUETS ALLEMANDS du IIIème REICH.  /7009

 

Lot de 7 jouets pour HJ :

1 croiseur lourd de la KM, 1 grenadier, 1 lanceurs de mines, 1 de Flakartillerie lourde, 1 panzer, 1 de nachrichtentruppe, 1 de l’artillerie.

C’est sont modèles règlementaires grises bien connues de la fin des années 30.

La longueur du navire : 6,2cm

Trouvé à Wolfpassing, en Allemagne.

100% authentique.

 

49eur. 

 

INSIGNE ALLEMAND de la « DNVP » du IIIème REICH.  /6853

 

Insigne du membre de la DNVP - Deutschnationale Volkspartei - très rare (!).

DNVP est un parti politique allemand nationale-conservatrice qui a fonctionné parallèlement à la NSDAP dans les années 20 et qui, en 1931, a formé une alliance avec la NSDAP.

La DNVP participe à une coalition avec le parti nazi après son accession au pouvoir au début de 1933 (avec 8% aux élections de ‘33) et dissout en juin 1933 avec l’assimilation de la majorité de ces membres à la NSDAP.

Côté face en céramique émaillé.

Le diamètre 1,7cm.

Prix du catalogue (prix moyen du marché) : 40€

Complet et en très bon état.

Trouvé à Hessen, en Allemagne.

   100% authentique.

 

   35eur.

 

INSIGNE ALLEMAND du IIIème REICH. 1935  /1414

 

Insigne commémoratif de l’annexion de la Saar en 1935.

Modèle WHW - Winterhilfswerk - Secours d'hiver, organisé par la NSDAP (plus exactement par le ministère de propagande Goebbels qui a également cueilli tout les recettes) entre 1933 et 1945.

Distribué durant le IIIème Reich contre les donations. Durant les journées de collecte ce type d’insignes été vendus par les membres des organisations affiliées à la NSDAP : SA, SS, HJ, DAF, RAD, ...; l’armée et la police. A savoir que durant les journées de quête, la SA et la SS avez l’habitude de mener des arrestations massives des mendiantes, afin de diminuer cette «concurrence déloyale».

Dimensions 3,7x2,8cm.

100% authentique.

 

10eur.

 

INSIGNE ALLEMAND « SAAR  1935 » du IIIème REICH.  /5089

 

Insigne commémoratif de l’annexion de la Sarre en 1935.

Modèle WHW - Winterhilfswerk - Secourt d'hiver, organisé par la NSDAP (plus exactement par le ministère de propagande Goebbels qui a également cueilli tout les recettes) entre 1933 et 1945.

Distribué durant le IIIème Reich contre les donations. Durant les journées de collecte ce type d’insignes été vendus par les membres des organisations affiliées à la NSDAP : SA, SS, HJ, DAF, RAD, ...; l’armée et la police. A savoir que durant les journées de quête, la SA et la SS avez l’habitude de mener des arrestations massives des mendiantes, afin de diminuer cette «concurrence déloyale».

Dimensions 3,7x2,8cm.

Trouvé à Idar-Oberstein, en Allemagne.

100% authentique.

 

   10eur.

 

INSIGNE ALLEMAND « WHW 1938-39 » du IIIème REICH.  /7011

 

Grand insigne – le diamètre 4cm.

Avec le marquage du fabricant au verso : « GEBR. WEIDNER KASSEL »

Trouvé à Dortmund, en Allemagne.

100% authentique.

 

40eur.

 

IIIème REICH. 1933.  /7010

 

Rare insigne de 1933

Hauteur 5,5cm.

Trouvé à Dortmund, en Allemagne.

100% authentique.

 

30eur.

 

PLAQUE d’IDENTIFICATION  PASSE – de l’USINE de la LUFTWAFFE « JUNKERS » de la SECONDE GUERRE.  /6712

 

Le passe de l’usine Dessau, Junkers Flugzeug- und Motorenwerke pour la Luftwaffe.

Avec les marquages 8522 VII  Jfa et sigle Junkers.

Le diamètre 2,8cm.

L’usine Junkers Flugzeug- und Motorenwerke a principalement fabriqué des bombardiers lourds, bombardiers légers, avions de reconnaissance, chasseur nocturne, transporteurs et hydravions.

Trouvée sur le terrain de l’ancienne usine Junkers Flugzeug- und Motorenwerke, à Dessau, en Allemagne.

100% authentique.

 

27eur.

 

EDELWEIß ALLEMAND du KEPI DU CHASSEUR ALPIN SA/HJ du IIIème REICH.  /5880

 

Modèle rare (!) pour les unités alpine de la Hitler Jugend et la Sturmabteilung SA.

Hauteur 4,6cm.

Trouvé à Dortmund, en Allemagne.

100%  authentique.

 

38eur.

 

PLAQUE d’IDENTIFICATION  PASSE – de l’USINE de la LUFTWAFFE « JUNKERS » de la SECONDE GUERRE.  /6701

 

Le passe de l’usine Dessau, Junkers Flugzeug- und Motorenwerke pour la Luftwaffe.

Avec les marquages 9407 VI  Jfa et sigle Junkers.

Le diamètre 2,8cm.

L’usine Junkers Flugzeug- und Motorenwerke a principalement fabriqué des bombardiers lourds, bombardiers légers, avions de reconnaissance, chasseur nocturne, transporteurs et hydravions.

Trouvée sur le terrain de l’ancienne usine Junkers Flugzeug- und Motorenwerke, à Dessau, en Allemagne.

100% authentique.

 

30eur.

 

INSIGNE ALLEMAND de l’ORGANISATION « NSRL » du IIIème REICH.  /5327

 

Modèle rare de la N.S.R.L. - Nationalsozialistischer Reichsbund für Leibesübungen.

Daté de 1938.

En général, les insignes de cette organisation sont petits et celui la est très grand, en comparaison – le diamètre 4,3cm.

Avec le marquage du fabricant au verso « ROB.NEFF  BERLIN W.35 ».

Complet et en très bon état.

Trouvé à Dortmund, en Allemagne.

100% authentique.

 

120eur.

 

INSIGNE ALLEMAND de la PREMIERE GUERRE.  /6177

 

Insigne du membre de l’organisation Deutscher Kriegerbund.

Dimensions sans les rubans : 3,7x3,2cm.

Trouvé à Bremen, en Allemagne.

100% authentique.

 

35eur.

 

 

PLAQUE D’IDENTITE ALLEMANDE de NACHRICHTENTRUPPE du 24ème PANZERKORPS de la SECONDE GUERRE.  /6897

 

Plaque d’identification du soldat de la transmission du 424ème Nachrichten Abteilung.

Avec un double marquage « A 72  1. /NACHR. ABT. 424 » pour le 424ème Nachrichten Abteilung.

Le 424ème Nachrichten Abteilung est formé le 10 novembre 1939 et, dès le 21 juin 1942, fait parti du 24ème Panzerkorps, dès la formation de ce dernier. À ce stade, le 24ème Panzerkorps était subordonné à la 4ème Panzermee et a participé à l'offensive allemande contre Stalingrad. Ensuite, brièvement subordonné à la 6ème armée lors de la bataille de Kalatsch, le 424ème Nachrichten Abteilung au sein du 24ème Panzerkorps a été transféré sur le Don, en septembre 1942, pour renforcer la 2ème armée hongroise. En janvier 1943, le 24ème Panzerkorps est en grande partie anéanti lors de l'opération russe Ostrogoschsk-Rossosh. Le commandement général lui-même a été en grande partie anéanti par la destruction du poste de commandement du Korps et le général commandant, le lieutenant-général Martin Wandel, a été tué. Le lieutenant-général Arno Jahr, qui avait temporairement pris la direction du reste du commandement général, s'est suicidé le 20 janvier 1943. Le lendemain, son successeur, le général d'infanterie Karl Eibl, est tué par un tir erroné des troupes italiennes. En février 1943, les troupes restantes du 24ème Panzerkorps furent rassemblées dans la région de Starobelsk et affectées au département de l'armée de Lanz. Le 9 février 1943, le général der Panzertruppe Walther Nehring prend le commandement du corps, qui est renouvelé jusqu'en mai 1943. En juillet 1943, le corps forme la réserve du groupe d'armées sud dans le cadre de l'offensive allemande près de Koursk, opération "Zitadelle". Il n'a pas été utilisé, cependant, mais a été déplacé vers le sud pour se défendre contre l'offensive russe à Donets Mius. Le 424ème Nachrichten Abteilung au sein du 24ème Panzerkorps a ensuite été utilisé pour se défendre contre l'opération russe Bjelgorod-Kharkov. De lourdes batailles défensives ont suivi sur le Mius et la retraite vers le Dniepr ainsi que des batailles autour de Kiev. Avant le début de l'opération Dniepr-Carpates de janvier 1944 de l'Armée Russe, le Panzerkorps a dû se retirer dans la région de Vinnitsa. En mars 1944, il est encerclé dans la poche de Kamenets-Podolsk. Après l'évasion réussie, le corps combattit jusqu'au tournant de l'année 1944-1945 en Galicie, au pied des Carpates et pour la tête de pont de Baranow. Le 12 janvier 1945, le 24ème Panzerkorps est débordé des deux côtés par l'offensive russe depuis la tête de pont de Baranow dans l'opération Vistule-Oder et repoussé dans la région de Kielce. Début mars, le commandement général a mené une contre-offensive tactiquement réussie à Lauban et a empêché une percée russe à Leobschütz et Neustadt avec des contre-attaques à la mi-mars 1945. À la fin de la guerre, le du 24ème Panzerkorps et son le 424ème Nachrichten Abteilung au sein de la 1ère Panzerarmee, près de Budweis.

Dimensions: 7x5cm.

Trouvée à Westerland, en Allemagne.

100% authentique.

 

80eur.

 

INSIGNE ALLEMAND de l’ORGANISATION « NSV » du IIIème REICH.  /6336

 

Bel insigne du membre de l’organisation 

Nationalsozialistische Volkswohlfahrt - Le Secours Populaire National-Socialiste.

Dimensions  de l’insigne 5x3,7cm.

NSV - l’organisation d’aide sociale pendant le IIIème Reich, crée le 3 mai 1933 et dissoute le 10 oct. 1945.

Composée principalement d'infirmières, cette organisation assura un ravitaillement à grande échelle. Les réfugiés allemands pouvaient bénéficier de soins ainsi que de quelques denrées alimentaires. Ce qui été rapproché le plus à la NSV après la chute du Reich, c’est qu’ils sont récupéré 137 camions (!) des vêtements de victimes, principalement juifs, fusillés en Ukraine en 1941, et dont la grande partie été distribués, après la désinfection, après des populations allemandes défavorisées.

Trouvé à Dortmund, en Allemagne.

100% authentique.

 

40eur.

 

INSIGNE ALLEMAND de la „DAF“ du III REICH.  1935  /3359

 

Deutsche ArbeitsFront 1935.

Insigne fabriqué en bois (!) en hommage au travail manuel.

Le diamètre 3,3cm.

Trouvé à Fehmarn, en Allemagne.

100% authentique.

 

19eur.

PLAQUE d’IDENTIFICATION de la FLAKARTILLERIE CROATE de la LUFTWAFFE ALLEMANDE de la SECONDE GUERRE.  /6954

 

Plaque d’identification du légionnaire croate – très rare (!).

Avec un double marquage pour Ersatz Abteilung der Kroatischen Flak qui faisait partie du 6ème Flakersatz-Regiment.

Créé à Vienne en août 1941 et a protégé l’éspace aérien de la ville durant la guerre. L’unité est massacré en avril 1945 lorsque l'Armée Russe prenne la capitale autrichienne.

Trouvée à München, en Allemagne.

100% authentique.

 

   95eur.

 

INSIGNE ALLEMAND « KRAFTSCHUTZEN » de la SECONDE GUERRE.  /4522

 

Insigne du drapeau divisionnaire de « SCHUTZEN-und KRAFTSCHUTZEN » - PROTECTION DES CONVOIS.

Modèle de 1940.

Complet et en très bon état.

Trouvés à Dortmund, en Allemagne.

100% authentique.

 

24eur.

 

INSIGNE ALLEMAND « KAVALLERIE » de la SECONDE GUERRE.  /4535

 

Insigne du drapeau divisionnaire de la Cavalerie.

Modèle de 1940.

Complet et en très bon état.

Trouvés à Dortmund, en Allemagne.

100% authentique.

 

22eur.

 

 

PLAQUE d’IDENTITE ALLEMANDE de PILOTE de la LUFTWAFFE de la SECONDE GUERRE.  /6668

 

Plaque d’identification de pilote de la Luftwaffe.

Avec un double marquage « 3797  5./ FL. ERS. BATL. XI » pour Flieger Ersatz Bataillon XI qui été actif dès 1942 jusqu’à la fin de la guerre.

Trouvée à Berlin.

100% authentique.

 

55eur.

 

PLAQUE D’IDENTITE de l’ARTILLERIE ALLEMANDE de la SECONDE GUERRE.  /6861

 

Plaque d’identification du soldat du 766ème Volks-Artillerie-Korps motorisé – très rare.

Avec un double marquage « III./V.A.K. 766 Stbs.Kp. 44 » pour le 766ème Volks-Artillerie-Korps – 766ème Corps d'artillerie populaire (mot).

Le 766ème Volks-Artillerie-Korps est créé le 20 octobre 1944 et placé sous le commandement du Reichsfuhrer SS Himmler. Le corps s'est déplacé vers l'ouest en préparation de l'offensive des Ardennes. Lors de l'offensive des Ardennes, il était subordonné à la 5ème Panzerarmee (qui été dans l’Afrikakorps en 1942-43. Au joint 1944 combat en Normandie) et combat dans la section médiane du front et était censée avancer vers Anvers.  Après l'offensive des Ardennes, le 766ème Corps est affecté à la 15ème Armée et participe à la 3ème bataille d'Aix-la-Chapelle. À la mi-avril 1945, la 15ème armée, dont le 766ème Volks-Artillerie-Korps sont anéantis dans la poche de la Ruhr.

Dimensions: 7x5cm.

Trouvée à Beeskow, en Allemagne.

100% authentique.

 

95eur.

 

INSIGNE /BREVET «C» de PILOTE ALLEMAND de la SECONDE GUERRE.  /6811

 

Brevet « C » de pilot de planeur Segelflieger – pièce rare.

Côté face est en céramique.

Le diamètre 2,2cm.

Complet et en très bon état.

Voir sur les photos d’époque la version brodé de cet insigne. Prix des catalogues: 115-120eur.

Trouvé à Solingen, en Allemagne.

100% authentique.

 

77eur.

 

INSIGNES ALLEMANDS de la SECONDE GUERRE.  /6639

  

Lot d’une série de 7 insignes en forme de bombes, mine, grenage, torpille et obus qui sont numérotés de 315 à 322 dans le catalogue prof Reichsstraßensammlungs-Katalog.

Avec les marquages du fabriquant au verso.

Sur un de sept la fixation est fragile, sinon, en très bon état général.

Trouvée à Seesen, en Allemagne.

100% authentiques.

 

89eur.

 

 

 

INSIGNE ALLEMAND du IIIème REICH.  /2980

 

Insigne germanique WHW de la croix gammée.

Modèle WHW de 1941 - Winterhilfswerk - Secours d'hiver, organisé par la NSDAP (plus exactement par le ministère de propagande Goebbels qui a également cueilli tout les recettes) entre 1933 et 1945.

Distribué durant le IIIème Reich contre les donations. Durant les journées de collecte ce type d’insignes été vendus par les membres des organisations affiliées à la NSDAP : SA, SS, HJ, DAF, RAD, ...; l’armée et la police. A savoir que durant les journées de quête, la SA et la SS avez l’habitude de mener des arrestations massives des mendiantes, afin de diminuer cette «concurrence déloyale».

Avec les marquages du fabricant au verso de chaque insigne.

   Trouvés à Dortmund, en Allemagne.

   Complet et en très bon état. 

   100% authentique.

 

   37eur.

 

INSIGNE ALLEMAND de la VDA du IIIème REICH.  /6435

 

Insigne de l’organisation VDA – Volksbund für das Deutschtum im Ausland /l’Association pour le germanisme à l’étranger.

Modèle de 1939 en verre gravé et peint.

Dimensions 3,5x2,2cm.

Complet et en bon état.

Trouvé à Dortmund, en Allemagne.

100% authentique.

 

25eur.

 

INSIGNE ALLEMAND du IIIème REICH.  /676

 

Insigne WHW/HJ.

Modèle WHW de 1941 - Winterhilfswerk - Secours d'hiver, organisé par la NSDAP (plus exactement par le ministère de propagande Goebbels qui a également cueilli tout les recettes) entre 1933 et 1945.

Distribué durant le IIIème Reich contre les donations. Durant les journées de collecte ce type d’insignes été vendus par les membres des organisations affiliées à la NSDAP : SA, SS, HJ, DAF, RAD, ...; l’armée et la police. A savoir que durant les journées de quête, la SA et la SS avez l’habitude de mener des arrestations massives des mendiantes, afin de diminuer cette «concurrence déloyale».

Hauteur 3,6cm.

Avec les marquages du fabricant au verso.

100% authentique.

 

10eur.

 

 

PLAQUE d’IDENTIFICATION  PASSE – de l’USINE de la LUFTWAFFE « HEINKEL » de la SECONDE GUERRE.  /6640

 

Le passe de l’usine des chasseurs et bombardier Heinkel à Oranienburg, faubourgs nord du Berlin – très rare (!).

Avec les marquages 5387 H.W.O. (HWO pour Heinkel-Werke Oranienburg) et A W au verso.

Le diamètre 3cm.

Les Heinkel-Werke Oranienburg (HWO) étaient une importante usine d'armement à Oranienburg. L'usine faisait partie du groupe Ernst Heinkel Flugzeugwerke. A partir de 1936, cette usine a principalement construit des avions de combat tels que le Heinkel He 111, le Heinkel He 177 et le Junkers Ju 88 pour la Luftwaffe. Les travailleurs forcés et les prisonniers du camp de concentration de Sachsenhausen ont été utilisés à grande échelle dans cette usine. Jusqu'à 8000 prisonniers des camps y on travaillé.

Il est plus beau que sur les photos. Le côté face est verni avec un effet optique.  

Trouvée sur le terrain de l’usine et aérodrome Heinkel à Oranienburg, en Allemagne.

100% authentique.

 

29eur.

 

PLAQUE d’IDENTIFICATION  PASSE – de l’USINE de la LUFTWAFFE « HEINKEL » de la SECONDE GUERRE.  /6641

 

Le passe de l’usine des chasseurs et bombardier Heinkel à Oranienburg, faubourgs nord du Berlin – très rare (!).

Avec les marquages 827 H.W.O. (HWO pour Heinkel-Werke Oranienburg)

Le diamètre 3cm.

Les Heinkel-Werke Oranienburg (HWO) étaient une importante usine d'armement à Oranienburg. L'usine faisait partie du groupe Ernst Heinkel Flugzeugwerke. A partir de 1936, cette usine a principalement construit des avions de combat tels que le Heinkel He 111, le Heinkel He 177 et le Junkers Ju 88 pour la Luftwaffe. Les travailleurs forcés et les prisonniers du camp de concentration de Sachsenhausen ont été utilisés à grande échelle dans cette usine. Jusqu'à 8000 prisonniers des camps y on travaillé.

Trouvée sur le terrain de l’usine et aérodrome Heinkel à Oranienburg, en Allemagne.

100% authentique.

 

35eur.

 

PLAQUE d’IDENTIFICATION  PASSE – de l’USINE de la LUFTWAFFE « HEINKEL » de la SECONDE GUERRE.  /6644

 

Le passe de l’usine des chasseurs et bombardier Heinkel à Oranienburg, faubourgs nord du Berlin – très rare (!).

Avec les marquages 5062 H.W.O. (HWO pour Heinkel-Werke Oranienburg) et A W au verso.

Le diamètre 3cm.

Les Heinkel-Werke Oranienburg (HWO) étaient une importante usine d'armement à Oranienburg. L'usine faisait partie du groupe Ernst Heinkel Flugzeugwerke. A partir de 1936, cette usine a principalement construit des avions de combat tels que le Heinkel He 111, le Heinkel He 177 et le Junkers Ju 88 pour la Luftwaffe. Les travailleurs forcés et les prisonniers du camp de concentration de Sachsenhausen ont été utilisés à grande échelle dans cette usine. Jusqu'à 8000 prisonniers des camps y on travaillé.

Trouvée sur le terrain de l’usine et aérodrome Heinkel à Oranienburg, en Allemagne.

100% authentique.

 

39eur.

 

PLAQUE d’IDENTIFICATION  PASSE – de l’USINE de la LUFTWAFFE « HEINKEL » de la SECONDE GUERRE.  /6646

 

Le passe de l’usine des chasseurs et bombardier Heinkel à Oranienburg, faubourgs nord du Berlin – très rare (!).

Avec les marquages M 413 et le blason Heinkel au verso.

Grand modèle - le diamètre 4cm.

Les Heinkel-Werke Oranienburg (HWO) étaient une importante usine d'armement à Oranienburg. L'usine faisait partie du groupe Ernst Heinkel Flugzeugwerke. A partir de 1936, cette usine a principalement construit des avions de combat tels que le Heinkel He 111, le Heinkel He 177 et le Junkers Ju 88 pour la Luftwaffe. Les travailleurs forcés et les prisonniers du camp de concentration de Sachsenhausen ont été utilisés à grande échelle dans cette usine. Jusqu'à 8000 prisonniers des camps y on travaillé.

Trouvée sur le terrain de l’usine et aérodrome Heinkel à Oranienburg, en Allemagne.

100% authentique.

 

55eur.

 

 

 

Tout article au prix supérieur à 50euros peut être payé en plusieurs fois!